L'heure à Erevan: 11:07:36,   15 Septembre

Netanyahu a rencontré Pompeo à Bruxelles


EREVAN, 04 DÉCEMBRE, ARMENPRESS:  Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rencontré lundi soir à Bruxelles le secrétaire d'État américain Mike Pompeo, ont indiqué des responsables américains sans fournir davantage de détails.


Le secrétaire d'État américain s'était rendu dans la capitale belge pour une réunion de l'Otan prévue mardi.


"Nous allons parler avec Mike Pompeo de plusieurs développements régionaux et de ce que nous entreprenons ensemble pour stopper les actes d'agression de l'Iran et de ses affidés", avait déclaré M. Netanyahu avant de prendre l'avion, en faisant référence au mouvement libanais Hezbollah, rapporte "Armenpress", citant AFP.


Cette rencontre n'avait pas été annoncée jusque-là, mais avait été fixée dès la semaine dernière, d'après les services de M. Netanyahu.


Benjamin Netanyahu devait être accompagné de Yossi Cohen, chef du Mossad, les services secrets israéliens, et de Meir Ben-Shabbat, conseiller à la sécurité nationale.

Netanyahu et M. Pompeo avaient de nombreux sujets de discussion potentiels: l'Iran, le Hezbollah et la Syrie mais aussi les relations avec la Russie et les pays arabes. Par ailleurs, une initiative de l'administration Trump sur le conflit israélo-palestinien se fait toujours attendre.   Netanyahu a pendant des mois dénoncé le retranchement de l'Iran chez le voisin syrien, et accusé la République islamique et son allié du Hezbollah de vouloir se servir de la Syrie comme tête de pont contre Israël. Récemment, le discours de l'État hébreu a évolué pour dénoncer davantage les activités iraniennes au Liban, autre voisin d'Israël.


Le Premier ministre israélien se rend par ailleurs à Bruxelles dans une situation délicate au plan national. La police a recommandé dimanche son inculpation dans une troisième affaire de corruption présumée.


Il appartient désormais au procureur général de l'inculper ou non. M. Netanyahu n'est pas légalement tenu de démissionner s'il est inculpé, mais les conclusions des policiers ajoutent à l'incertitude politique ambiante.


Le chef du gouvernement ne dispose plus que d'un siège de majorité au parlement depuis la démission de son ministre de la Défense le 14 novembre, et les spéculations vont bon train sur des législatives anticipées.




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page