L'heure à Erevan: 11:07,   27 Mai 2024

La porte-parole du Premier ministre arménien répond aux déclarations de Bakou

La porte-parole du Premier ministre arménien répond aux déclarations de Bakou

EREVAN, 14 FÉVRIER, ARMENPRESS: La porte-parole du Premier ministre arménien, Nazeli Baghdasaryan, a réagi à un certain nombre de déclarations du Bakou officiel, notant en particulier que l'Azerbaïdjan poursuit sa stratégie d'aggravation de l'hostilité dans la région, ce qui constitue une menace constante de déstabilisation.

Selon Armenpress, Mme Baghdasaryan a écrit sur sa page Facebook :

"En réponse à un certain nombre de déclarations du Bakou officiel, je suis autorisée à déclarer :

La législation de la République d'Arménie est une affaire intérieure de la République d'Arménie, et aucune force extérieure n'a le droit d'interférer dans les affaires intérieures de notre pays.

Concernant les revendications territoriales, l'Arménie adhère aux accords conclus avec l'Azerbaïdjan sur des plateformes internationales concernant la reconnaissance de l'intégrité territoriale de chacun sur la base de la déclaration d'Alma-Ata, la délimitation des frontières entre les deux pays sur la base de la déclaration d'Alma-Ata, l'ouverture des communications régionales sur la base des principes de souveraineté, de juridiction, d'égalité et de réciprocité.

L'Azerbaïdjan viole régulièrement ces accords en poursuivant sa rhétorique agressive, en recourant à la force et à la menace de la force, ce qui contredit également les accords écrits conclus sur les plateformes internationales.

Dans le même temps, l'Azerbaïdjan continue d'occuper les territoires vitaux de 31 villages de la République d'Arménie.

Tout cela montre que l'Azerbaïdjan poursuit sa stratégie d'aggravation de l'hostilité dans la région, ce qui constitue une menace constante de déstabilisation.

L'Arménie poursuivra ses efforts pour établir la paix et propose à nouveau à l'Azerbaïdjan de retirer ses troupes de la frontière de 1991, ce qui serait une mesure fondamentale pour la stabilité et la confiance mutuelle dans la région.

Quant au traité de paix, le projet de document convenu entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan contient déjà une disposition selon laquelle les parties ne peuvent pas invoquer leur législation pour refuser d'appliquer une quelconque disposition du traité de paix.

Nous le répétons : l'Arménie et l'Azerbaïdjan sont déjà parvenus à un accord sur cette question, et les déclarations officielles de Bakou contredisent également cet accord".








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: contact@armenpress.am