L'heure à Erevan: 11:07:36,   27 Octobre

Naira Zohrabyan a appelé l'Europe à suspendre du droit de vote de la délégation azerbaïdjanaise

Naira Zohrabyan a appelé l'Europe à suspendre du droit de vote de la délégation 
azerbaïdjanaise

EREVAN, 22 JUIN, ARMENPRESS. La députée arménienne Naira Zohrabyan a de nouveau soulevé la question des prisonniers de guerre arméniens illégalement détenus en Azerbaïdjan lors de la session de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, appelant le Conseil de l’Europe à prendre des mesures concrètes, plutôt qu’à faire des déclarations qui n’entraînent aucune conséquence.

La législatrice a appelé le Conseil de l’Europe à suspendre les pouvoirs de la délégation azerbaïdjanaise et à geler les comptes bancaires européens de la famille du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev et de l’élite politique de ce pays. Elle a déclaré que la solution de la question des prisonniers de guerre arméniens n’est possible qu’en imposant des sanctions sévères à Bakou.

« Surtout aujourd’hui, alors que la haine et l’intolérance sont devenues un problème grave en Europe et que les politiciens ont une grande responsabilité pour éloigner la politique du populisme, du mensonge, des manipulations et des outils inacceptables dans la lutte contre les opposants politiques, notre discussion d’aujourd’hui est plus que pertinente. Oui, le politicien doit avoir un mandat pour exercer librement son droit à la parole, qui ne peut cependant pas éviter les lignes rouges. Lorsque le Président de l’Azerbaïdjan traite les Arméniens de menteurs et déclare que depuis 30 ans l’Artsakh est aux mains de monstres, d’animaux sauvages, lorsqu’il annonce qu’il va expulser les Arméniens de l’Artsakh comme des chiens, lorsque les mannequins des militaires arméniens sont exposés dans le parc crasseux de Bakou, Je suis plus que convaincue que le racisme et l’arménophobie ne peuvent être considérés comme une liberté d’expression et doivent être empêchés », a-t-elle déclaré, ajoutant que si l’organisation européenne n’applique pas de sanctions à l’encontre de l’Azerbaïdjan, il est à craindre que de nombreuses mères arméniennes n’embrassent plus leurs fils.

« Je vous le demande à nouveau : pourquoi ne suspendez-vous pas le droit de vote de la délégation azerbaïdjanaise, pourquoi n’incitez-vous pas les organisations internationales à geler les comptes bancaires européens de la famille d’Aliyev et de son clan. J’ai parlé aux garçons qui ont été rapatriés il y a deux semaines. Ils ont vu l’enfer dans la prison de Bakou. Et j’insisterai quotidiennement pour que des sanctions concrètes soient appliquées à l’Azerbaïdjan, car ce pays pourrait devenir le dernier cimetière de l’Europe et des valeurs européennes », a déclaré le législateur.

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]