L'heure à Erevan: 11:07:36,   28 Mars

Stepanakert accueille une séance conjointe des Conseils de sécurité d'Arménie et d'Artsakh

Stepanakert accueille une séance conjointe des Conseils de sécurité d'Arménie et d'Artsakh

EREVAN, 22 FÉVRIER, ARMENPRESS: La séance conjointe des Conseils de sécurité d'Arménie et d'Artsakh se tient à Stepanakert, coprésidée par le Premier ministre de la République d'Arménie Nikol Pashinyan et le Président de la République d'Artsakh Bako Sahakyan. Les Présidents des Parlements d'Arménie et d'Artsakh - Ararat Mirzoyan et Achot Ghoulyan sont également présents à la séance.


Avant de passer à l'ordre du jour, Nikol Pashinyan et Bako Sahakyan ont prononcé des discours.


Dans son discours, le Premier ministre Pashinyan a notamment déclaré:



« Monsieur le Président de la République d'Artsakh,


Monsieur le Président de l'Assemblée nationale de la République d'Arménie,


Monsieur le Président de l'Assemblée nationale de la République d'Artsakh,


Chers membres des Conseils de sécurité de la République d'Arménie et de la République d'Artsakh,

 


Aujourd'hui, nous tenons la troisième séance conjointe des Conseils de sécurité d'Arménie et d'Artsakh, ce qui signifie que les séances dans ces formats sont déjà en train de devenir une tradition irréversible, et la question ici n'est pas seulement la tradition. Il s'agit d'une nécessité absolue pour les autorités d'Arménie et d'Artsakh d'être sur la même page et la coopération de l'Arménie et d'Artsakh est l'élément le plus important de la sécurité de notre pays, de notre Patrie et de notre peuple.   


En général, je pense que nous avons accompli un travail très efficace à cet égard pendant la période récente,  ce travail a atteint un point culminant lorsque nous avons pu constater que les perceptions des autorités de l'Artsakh et de l’Arménie sur le règlement de la question de l'Artsakh sont identiques. Cela ne signifie pas que les perceptions de tous les détails de l'ensemble du contexte du règlement de la question de l'Artsakh sont les mêmes; , cela signifie que nous avons vraiment la même vision en termes de stratégie et de vecteur, et ces identités ont quelques piliers nécessaires. Je considère que le plus important de ces piliers est le fait que la République d’Artsakh est  le participant à valeur requise au processus de négociation et qu’il est impossible de régler la question du Karabagh sans négociations avec la République d’Artsakh. 


À cet égard, j'estime qu'il est très important que dans notre travail commun un nouveau contenu de négociation de la question du Karabagh soit formé, et je pense que ce contenu représente d'abord les intérêts de la République d'Arménie et de la République d'Artsakh plus complètement, et deuxièmement, que ce contenu est constructif en termes de création d'opportunités pour résoudre le problème. Et à cet égard, je souligne également l’importance du discours et de la discussion qui ont eu lieu à la Conférence de Munich sur la sécurité, où le même contenu a été clairement formulé et  nous l'avons appelé les principes de Munich. 


Bien sûr, la sécurité est l'une des pierres angulaires de la coopération entre l'Artsakh et la République d'Arménie, car l'Artsakh et l'Arménie sont un espace de sécurité commun, un environnement de sécurité commun, et ici notre programme ne peut être séparé et différencié. À cet égard, nous accordons naturellement une grande importance à la force combative des Forces armées de la République d'Arménie et de la République d'Artsakh et à l'atmosphère morale et psychologique des Forces armées. 


En général, je peux affirmer que le Gouvernement de la République d'Arménie a pris des mesures sérieuses ces derniers temps, en particulier en 2019, et a consacré d'énormes ressources à apporter des changements significatifs et tangibles dans l'armée, à partir de l'acquisition d'armes et en terminant par les garanties sociales des officiers, des troupiers. Et à la suite de tout cela, naturellement, nous nous attendons tous à ce que la discipline, l'atmosphère morale et psychologique et les relations au sein de l'armée soient portées à un tout autre niveau, et je pense que cette question est vraiment résoluble. 


À la suite de récentes discussions, j'ai fait une telle constatation qu'il y a une dissonance entre l'autorité de l'armée et l'autorité du service. L'Armée de la République d'Arménie et d'Artsakh est une autorité absolue et incontestée. C'est-à-dire que ni la République d'Arménie ni l'Artsakh n'ont de discussion sur la question liée à l'armée, car en Arménie et  en Artsakh, en général, pour le peuple arménien, l'armée est une valeur absolue et inscrutable, mais malheureusement, nous avons un phénomène tel que l'autorité du service dans l'armée est encore en deçà de l'autorité de l'armée et notre tâche pratique consiste à égaliser l'autorité du service dans l'armée à l'autorité de l'armée, et aujourd'hui nous discuterons des mesures à prendre.  


En ce qui concerne l'environnement de sécurité, je pense que nous devrions enregistrer un autre fait de ce genre. Bien sûr, les Forces armées sont la principale garantie et le garant de notre sécurité, mais je tiens à dire que dans l’exécution de cette mission, l’Armée ne doit jamais être laissée seule et que la charge opérationnelle de l’Armée devrait être quelque peu allégée. Je pense que nous devons enfin déclarer que la démocratie est l'une des garanties importantes qui renforceront la sécurité de la République d'Arménie et d'Artsakh. 


À cet égard, nous savons que dans un proche avenir, des élections présidentielle et législatives auront lieu en Artsakh et je pense  que les élections en général tout au long de l'histoire de l'Artsakh ont démontré l'existence de réalités complètement différentes au sens démocratique entre la République d'Artsakh et la République d'Azerbaïdjan, ce qui prouve une fois de plus que l'Artsakh et l'Azerbaïdjan ne peuvent en aucun cas se trouver dans l'espace politique commun, car le niveau de démocratie en Artsakh est incomparablement supérieur à il y a 3, 5, 10 ans que dans le pays voisin et  cette réalité est non seulement irréversible, mais je pense que cette réalité sera à nouveau exprimée de manière plus vivante lors des prochaines élections présidentielles et parlementaires en Artsakh. Et je trouve très important que les autorités d'Artsakh et d'Arménie aient également des idées et des approches similaires en la matière.  


Et bien sûr, l'un des éléments les plus importants de notre sécurité est la compétitivité des économies de nos pays. C’est l’économie qui doit fournir aux Forces armées d’Arménie et d’Artsakh les ressources nécessaires pour s’acquitter de leurs fonctions, et aujourd’hui nous aborderons également des questions d’importance économique stratégique. Mais d'un autre côté, nous devons noter que la situation sécuritaire dans notre région s'aggrave malheureusement et nous voyons ici plus de nouvelles tensions que de solutions, et ce contexte sera également discuté lors de la séance conjointe d’aujourd’hui.  


À cet égard, je voudrais attirer notre attention sur l'une des questions suivantes. Je pense que, compte tenu des réalités géopolitiques créées dans la région aujourd'hui, nous devons affirmer que nous avons une responsabilité commune non seulement en termes de sécurité de la République d'Arménie et de la République d'Artsakh, mais nous avons également une responsabilité particulière en termes de sécurité dans notre région et de sécurité mondiale. Et je suis heureux de noter que les approches des autorités de l’Arménie et de l'Artsakh sont également similaires à cet égard et notre mission et notre engagement est d'assurer notre sécurité nationale, la sécurité régionale et notre contribution à la sécurité mondiale. C'est également une question importante à notre ordre du jour et l'un des domaines clés de notre coopération où nous pensons travailler ensemble efficacement et, bien entendu, cette coopération deviendra de plus en plus efficace.  


Chers collègues, 

je nous souhaite du succès et un travail productif aujourd'hui. »  


Dans son discours, le président Bako Sahakyan a abordé des questions de politique étrangère et intérieure, en particulier les récents développements de politique étrangère, la construction d'armées et un certain nombre de projets socio-économiques stratégiques dans les régions du sud de la République.

 

Bako Sahakyan a noté que les projets prévus sont ambitieux, mais tout à fait réalistes, exprimant la conviction qu'avec des efforts conjoints, en cas de mise en œuvre coordonnée et cohérente des projets, ces projets prendront vie.





https://zen.yandex.ru/id/5dee07a31e8e3f00ae3051c1

https://www.gov.am/files/docs/3969.pdf
youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

New Xar

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page