L'heure à Erevan: 11:07:36,   26 Juin

"Le pouvoir judiciaire jouit en Arménie d’une liberté absolue", déclare le porte-parole du Premier ministre


EREVAN, LE 18 MAI,ARMENPRESS: L’Arménie est un Etat de droit où les trois pouvoirs sont clairement séparées. Le pouvoir judiciaire jouit d’une liberté absolue et les jugements qui se succèdent, en sont la preuve, a écrit Vladimir Karapetian, porte-parole du gouvernement sur sa page de Facebook.

«Toutes les déclarations sur les tentatives de  pression par les autorités, sont de pures spéculations, auxquelles ont, malheureusement, recours la défense  de Kotcharian. Les autorités sont déterminées à assurer  la conformité absolue à la loi de toutes les procédures. C’est une autre question, qu’après les changements démocratiques, c’est l’ancien système judiciaire qui fonctionne en Arménie, aux décisions duquel la société ne fait toujours pas de confiance. », écrit le porte-parole du gouvernement.

Cette déclaration a suivi au jugement de la mise en liberté de Kotacharian rendu par le tribunal le samedi 18 mai.

Ce sont  Bako Sahakian et Arkadi Ghoukassian, le président actuel et l’ex-président  qui se sont portés caution pour la mise en liberté de Kotcharian le 16 mai.

Le procès du  deuxième président d’Arménie Robert Kotcharian, d’ex-ministre de la Défense Seyran Ohanian(chef de l’état-major en 2008), d’ex-secrétaire général de l’OTSC, Youri Khatchatourov, (vice-ministre de la Défense en 2008), accusés de renversement de l’ordre constitutionnel,a commencé le 13 mai.

L’ancien vice-Premier ministre Armen Gevorgian, (chef de l’administration du président en 2008) est accusé de soutien au renversement de l’ordre constitutionnel.

D’autres charges pèsent également sur Robert Kotcharian et Armen Grigorian.  




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page