L'heure à Erevan: 11:07:36,   18 Février

Angela Merkel à Athènes, une visite sous haute sécurité


EREVAN, 10 JANVIER, ARMENPRESS: Angela Merkel est attendue jeudi à Athènes, où d'importantes mesures de sécurité ont été mises en place pour sa visite de 24 heures, au cours de laquelle elle s'entretiendra avec le Premier ministre Alexis Tsipras, dont la coalition gouvernementale est à l'épreuve sur fond de controverse sur le nouveau nom de la Macédoine, rapporte "Armenpress".

Près de 2.000 policiers étaient sur le pied de guerre, selon des médias, pour encadrer cette visite, la première de la chancelière allemande en Grèce depuis cinq ans.

Le climat entre les deux pays s'est apaisé depuis les grandes manifestations anti-austérité qui s'étaient déroulées lors de deux dernières visites de la chancelière en 2012 et 2014. Mais la police a interdit toute manifestation près de la résidence d'Alexis Tsipras, dans le centre de la capitale, où les deux dirigeants vont s'entretenir vers 16H00 GMT.

Des rassemblements de petits partis de gauche et du parti néonazi Aube dorée sont prévus à l'extérieur de la zone d'interdiction, peu après l'atterrissage de la chancelière à Athènes, prévu vers 15H00 GMT.

La police a par ailleurs ouvert une enquête sur cinq enveloppes "suspectes" contenant "une poudre d'origine inconnue" envoyées mercredi soir et jeudi matin à cinq universités régionales du pays, a-t-on appris de source policière.

La visite d'Angela Merkel est perçue comme un soutien au pays, qui vient de sortir des programmes d'aide européenne dans lesquels Angela Merkel a joué un rôle important en se battant pour maintenir la cohésion de la zone euro.

La chancelière a tenu à "rassurer la Grèce" sur le fait que celle-ci "peut continuer à compter sur son partenariat et son amitié avec l'Allemagne", dans une déclaration au quotidien Kathimerini parue jeudi.

"La Grèce et l'Allemagne ont des liens étroits via une pléthore de relations bilatérales, et en tant que partenaires de l'Union européenne et de l'Otan", a ajouté Mme Merkel, se félicitant "des grands progrès" réalisés par Athènes dans le "difficile processus" de réformes "vers la stabilité économique et fiscale". Au menu des discussions avec Alexis Tsipras: la question épineuse du nouveau nom de la Macédoine.

L'accord signé entre Alexis Tsipras et le Premier ministre macédonien Zoran Zaev sur le nouveau nom du pays voisin, "République de la Macédoine du nord", visant à mettre fin à un litige vieux de près de trente ans, est soutenu par l'UE et par les Etats-Unis car il devrait ouvrir la voie à l'adhésion de ce petit pays balkanique à l'UE et à l'Otan.




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain



Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page