L'heure à Erevan: 11:07:36,   27 Novembre

L’appel de Nikol Pachinian à la nation

L’appel de Nikol Pachinian à la nation

EREVAN, 27 OCTOBRE, ARMENPRESS Le Premier ministre, Nikol Pashinyan, s'est   adressé à la nation. "Armenpress" présente l’appel dans son intégralité.

Chers peuple,

Fiers citoyens de la République d'Arménie,

Fiers citoyens de la République d'Artsakh,

Fiers Arméniens de la diaspora,

Frères et sœurs.

Depuis un mois maintenant, les forces terroristes turco-azerbaïdjanaises mènent une guerre contre l'Artsakh et les Arméniens.

Pendant cette période, des milliers d'obus, de missiles et des milliers de véhicules aériens sans pilote ont été tirés sur l'armée et les civils de l'Artsakh.

L'ennemi a attaqué avec des chars, des avions, des hélicoptères, des Azerbaïdjanais, des terroristes, des mercenaires, des forces spéciales turques et pakistanaises.

Il y a un mois, ils se sont donné pour tâche de conquérir rapidement l'Artsakh, de détruire l'Artsakh et de les mettre à genoux.

Mais aujourd'hui l'Artsakh, bien que blessé, est toujours debout, et tout cela est principalement dû à notre armée héroïque, à notre peuple héroïque, à notre peuple héroïque.

Ces actions cruelles mais héroïques nous inspirent confiance - l'Artsakh résistera, car notre esprit est inébranlable, notre volonté est inébranlable!

La guerre est entrée dans une phase où chaque seconde suivante confond l'ennemi à chaque fois violant traîtreusement le cessez-le-feu, détruisant ses illusions.

Les dirigeants militaro-politiques de l'Azerbaïdjan ont nourri sa société de tant de nouvelles victorieuses que depuis longtemps ils attendent chaque jour, chaque minute, chaque seconde des nouvelles de la chute de l'Artsakh, de leur victoire finale et irréversible.

Cependant, la société azerbaïdjanaise ne recevra pas cette nouvelle, la société azerbaïdjanaise ne recevra pas cette nouvelle, et c'est l'attente interminable de cette nouvelle qui détruira les plans azerbaïdjanais de conquête de l'Artsakh.

Le peuple d'Artsakh, le peuple arménien, tous les Arméniens se battront sans pitié pour chaque arbre, chaque pierre, chaque centimètre et chaque millimètre, et une contre-attaque précise lancée au bon moment aura pour effet une défaite écrasante de l'ennemi.

 La tâche de l'Armée de Défense d'Artsakh est de rapprocher ce moment, et nous devons à tous égards soutenir la République d'Artsakh et l'Armée de Défense, pour être leur soutien.

Pour accomplir les tâches ci-dessus, nous avons besoin d'une consolidation exceptionnelle des forces et de la discipline populaires. Sous la loi martiale, en particulier dans les conditions de combat, la logique de l'exécution inconditionnelle des ordres, sans discussion, devrait opérer, ceux qui ne suivent pas les ordres, ceux qui secouent leur volonté d'exécuter les ordres doivent être sévèrement punis, tenus pour responsables et, surtout recevra une condamnation publique.

Rien ne doit être une excuse pour eux, car le sort de la Patrie et du peuple est en jeu, et nous ne pouvons permettre la perte de l’Artsakh ou l’expulsion des Arméniens.

Chers peuple,

Je sais que mon discours d'hier a suscité beaucoup de appréciations controverse. Et franchement, même si cela ne semble pas étrange, j'en suis content. Ce discours poursuivait deux objectifs: montrer à la communauté internationale le caractère constructif des parties arméniennes, ainsi que la détermination du peuple arménien dans la lutte pour les droits de l'Artsakh.

Les deux tâches ont été complètement résolues, d'une manière quelque peu inhabituelle mais plutôt efficace. Et je tiens à vous remercier tous pour votre détermination.

Et notre tâche est de transformer l'énergie générée par le discours d'hier en actions concrètes. Tous pour l'Artsakh, tout pour l'Artsakh. C'est cette logique qui doit opérer ces jours-ci.

De nos jours, tout le système d'administration publique s'efforce d'éliminer les lacunes organisationnelles, d'améliorer l'efficacité de chaque lien.

Nos possibilités ne sont pas illimitées, mais l'Armée de Défense d'Artsakh a suffisamment d'armes et de potentiel pour résoudre les tâches qui lui sont assignées. Oui, nous avons de nombreux ennemis dans le monde, mais nous avons aussi des amis qui se tiennent à nos côtés et nous soutiennent dans les moments difficiles. Le peuple arménien reconnaissant n'oubliera jamais cette attitude. N'oubliera jamais.

Et surtout dans ce contexte, il nous reste à renforcer notre volonté, à unir notre volonté, à concentrer notre détermination et notre dévouement, à matérialiser notre décision - à défendre le droit à l'autodétermination de notre peuple, des Arméniens d'Artsakh.

Cette guerre doit devenir une priorité absolue et irremplaçable pour chacun de nous, et nous gagnerons.  

Au cours de cette guerre, la perception du conflit du Karabakh dans le monde a considérablement changé. Les principaux acteurs internationaux reconnaissent maintenant et déclarent ouvertement que l'Azerbaïdjan et la Turquie sont des agresseurs. La présence de terroristes et de mercenaires du côté de l'Azerbaïdjan est déjà un fait avéré dans le monde.

Cela est devenu possible, notamment grâce à notre travail diplomatique correct et à nos activités publiques constructives. Ils montrent que l'Azerbaïdjan, avant et maintenant, n'est pas prêt pour des compromis. Et ce fait au niveau international légitime le droit du peuple arménien de se battre jusqu'au bout, de remporter des victoires et de jouir de victoires.

Soyons d'accord, nous n'aurons peur de rien. Nous ne permettrons à aucune force interne ou externe de semer le doute sur notre avenir libre et heureux. Nous ne désespérerons pas même en cas de nos erreurs, omissions ou échecs.

Tout cela ne changera pas notre stratégie décrite ci-dessus, car:

Nous avons été vaincus plusieurs fois

Et j'ai vu le sourire des mensonges

Mais notre volonté est plus forte qu'une pierre

Notre esprit ne sait pas abandonner.

Et vous êtes donc un gagnant, peuple arménien! Allez prendre votre victoire, levez-vous et créez votre victoire! Et assurez-vous que le gouvernement que vous avez élu n'a pas dévié pendant une minute ou une seconde et ne déviera pas de son travail et de son devoir de vous montrer le chemin de cette victoire.

Et donc

Vive la liberté,

Vive la République d'Arménie,

Vive la République d'Artsakh,

Vive l'armée arménienne et le soldat arménien,

Vive nos enfants, car ils vivront dans une Arménie libre et heureuse, dans un Artsakh libre et heureux!

 

 





https://zen.yandex.ru/id/5dee07a31e8e3f00ae3051c1


youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page