L'heure à Erevan: 11:07:36,   23 Septembre

Un violent incendie ravage l'île de Grande Canarie


EREVAN, 19 AOÛT, ARMENPRESS:  Les flammes détruisent tout sur leur passage depuis déjà presque trois jours. Depuis samedi, l'île espagnole de Grande Canarie, au large du Sahara occidental, est ravagée par un violent incendie qui avait déjà détruit environ 3 400 hectares de forêt lundi matin. Plusieurs communes, dont la population totale atteint 8 000 habitants, ont été évacuées, ont fait savoir les autorités locales, sans pouvoir indiquer le nombre précis de personnes concernées. Grande Canarie est une zone touristique particulièrement prisée pendant l'été. Dans un communiqué, le président de la région des Canaries, Angel Victor Torres, évoque un incendie « extrêmement virulent » qui n'est pour l'instant « ni circonscrit, ni stabilisé, ni sous contrôle ».

Des habitants ont par ailleurs été « confinés » dans un centre culturel à Artenara, une « mesure technique temporaire » selon les services d'urgence, les accès au village et les routes possibles d'évacuation étant pour l'heure trop dangereux à emprunter.

Le sinistre n'a pas fait de victime pour le moment, mais il a obligé les autorités à évacuer plus de 5 000 personnes, selon de premières estimations, y compris dans des zones touristiques comme Cruz de Tejeda, un site montagneux célèbre pour ses vues spectaculaires, dans le centre de Grande Canarie. Plus de 600 pompiers et 14 aéronefs étaient engagés dimanche dans la lutte contre cet incendie qui a entraîné la fermeture de 20 routes de cette île de l'archipel des Canaries. Lundi midi, l'incendie était toujours hors de contrôle.

L'incendie « est au-delà de nos capacités d'extinction », a déclaré à la presse Federico Grillo, chef des services d'urgence de l'île, dans la nuit de dimanche à lundi. Les flammes ont atteint 50 mètres de hauteur par endroits, empêchant les quelque 700 pompiers mobilisés de s'y attaquer, même à l'aide de moyens aériens. L'incendie s'étend sur une zone classée « réserve de biosphère » par l'Unesco pour ses paysages très divers comprenant entre autres des pinèdes. Il risquait de progresser vers la réserve d'Inagua, la zone la plus riche en biodiversité et la plus protégée, a précisé M. Grillo.

Les conditions climatiques sont difficiles, avec des vents forts et des températures élevées. « Les prochaines heures seront très importantes parce que les prévisions météorologiques pour la nuit ne sont pas bonnes », expliquait Angel Victor Torres dimanche soir. La vague de chaleur doit en effet se poursuivre lundi, et les autorités préviennent qu'il faudra peut-être plusieurs jours avant que l'incendie ne puisse être contrôlé. Les flammes ont commencé à affecter le parc naturel de Tamadaha, une importante réserve d'arbres particuliers aux Canaries.

« La situation est mauvaise, très mauvaise. Nous en avons pour deux jours » au moins, a reconnu Federico Grillo, évoquant les températures élevées, le vent et les pluies de cendres pouvant causer de nouveaux départs de feu. L'incendie survient quelques jours après que les pompiers ont réussi à contenir un feu dans la même zone de l'archipel des Canaries, qui avait entraîné l'évacuation de plusieurs centaines de personnes.

Les Canaries, archipel de sept îles dont Grande Canarie est la deuxième la plus fréquentée, ont accueilli l'an dernier 13,7 millions de touristes, en particulier britanniques et allemands. L'Espagne, deuxième destination touristique mondiale, est touchée chaque été par de nombreux incendies de forêt du fait de son climat aride.


Source: Le Point avec AFP




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page