L'heure à Erevan: 11:07,   19 Avril 2024

Les problèmes de protection des monuments historiques et culturels du HK ont été présentés à l'ICCROM

Les problèmes de protection des monuments historiques et culturels du HK ont été 
présentés à l'ICCROM

EREVAN, 7 NOVEMBRE, ARMENPRESS: Des experts et diplomates arméniens ont mis en garde les participants à la 33e session de l'Assemblée générale du Centre international d'études pour la préservation et la restauration des biens culturels (ICCROM) à Rome contre la politique d'État de l'Azerbaïdjan visant à détruire toutes les traces arméniennes dans le Haut-Karabakh et à falsifier l'identité arménienne.

L'Arménie était représentée à la session par Harutyun Vanyan, directeur du département de la préservation des monuments historiques et culturels au ministère de l'éducation, de la science, de la culture et du sport, ainsi que par des diplomates de l'ambassade d'Arménie en Italie, a indiqué le ministère dans un communiqué. L'ambassadrice d'Arménie en Italie, Tsovinar Hambardzumyan, a assisté à la séance d'ouverture.

Harutyun Vanyan a présenté un rapport et a décrit les problèmes de protection des monuments historiques et culturels du Haut-Karabakh et la politique actuelle de l'Azerbaïdjan visant à éliminer les vestiges arméniens de ce territoire en détruisant les monuments historiques et culturels ou en falsifiant leur identité. Le rapport souligne qu'il est possible de protéger l'énorme patrimoine historique et culturel arménien grâce à la pression et aux outils des structures internationales autorisées. Dans ce contexte, le rapport souligne que la même situation existe au Nakhitchevan, où, malheureusement, il n'a pas été possible de sauver le patrimoine historique et culturel arménien.

Des faits et des chiffres concrets ont été présentés sur les cas de vandalisme et de destruction de monuments déjà commis par l'Azerbaïdjan. Il a été fait référence aux résolutions et décisions adoptées par les structures internationales autorisées, auxquelles l'Azerbaïdjan ne se conforme pas, car il ne respecte pas le droit et l'ordre international.

Au cours de la session, un accord a également été conclu pour coopérer dans le cadre du projet "Premiers secours et stabilité" du patrimoine culturel en temps de crise, l'un des quatre principaux programmes du Centre international d'études pour la conservation et la restauration des biens culturels (ICCROM), en tenant compte du nombre de monuments frontaliers et en danger en Arménie.

Les discussions sur des projets concrets se poursuivront dans un avenir proche.

 








youtube

AIM banner Website Ad Banner.jpg (235 KB)

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]