L'heure à Erevan: 11:07,   23 Mai 2024

Le corridor de Latchine devrait être sous le contrôle des forces de maintien de la paix russes: Pashinyan à Aliyev

Le corridor de Latchine devrait être sous le contrôle des forces de maintien de la paix 
russes: Pashinyan à Aliyev

EREVAN, 25 MAI, ARMENPRESS: Conformément à la déclaration trilatérale du 9 novembre, le corridor de Latchine devrait être sous le contrôle des casques bleus russes, personne d'autre ne devrait exercer un contrôle sur ce corridor, rapporte ARMENPRESS, a déclaré le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan lors de la session au format élargi du Conseil économique suprême eurasiatique.

Se référant au discours du Premier ministre arménien concernant le blocage illégal du corridor de Latchine, le président azerbaïdjanais Aliyev a affirmé que l'Azerbaïdjan n'avait bloqué aucun corridor. Selon lui, il est ouvert.

"Et à la frontière de l'Arménie et de l'Azerbaïdjan, que vous reconnaissez, il y a un poste de contrôle conforme à toutes les normes internationales. Ce poste de contrôle est situé à 20 mètres de la position des forces de maintien de la paix russes", a déclaré M. Aliyev.

Il a affirmé que les Arméniens du Haut-Karabakh se rendent pacifiquement en Arménie en passant par ce point de contrôle.

En ce qui concerne la formulation du "corridor de Zangezur", M. Aliyev a déclaré que l'Azerbaïdjan était à l'origine de cette formulation et qu'il avait le droit d'initier ce qu'il considérait comme légal et correct. Selon M. Aliyev, la Fédération de Russie et d'autres pays la soutiennent également.

Le Premier ministre Nikol Pashinyan a répondu : "Il est très intéressant d'entendre que la Russie soutient le programme dont vous avez parlé. C'est la première fois que j'en entends parler. Je sais que la Russie soutient le déblocage de toutes les voies de transport et de toutes les routes économiques dans notre région".

Puis le Premier ministre a abordé et corrigé la formulation de la "route de Latchine" d'Aliyev, rappelant que selon la déclaration trilatérale, il n'y a pas de route de Latchine, il y a un corridor de Latchine, qui selon la même déclaration devrait être sous le contrôle des forces de maintien de la paix russes.

"Personne d'autre ne devrait exercer un quelconque contrôle sur ce corridor. Ce qui s'y passe est une violation directe de la déclaration trilatérale. Vous avez dit que le corridor est ouvert, nous ne le voyons pas, nous n'en sommes pas convaincus. C'est pourquoi nous considérons qu'il est important qu'une mission internationale soit envoyée à la fois au corridor de Latchine et au Haut-Karabakh, qui évaluera la situation humanitaire au Haut-Karabakh", a déclaré M. Pashinyan, notant que depuis décembre, malheureusement, il y a une crise humanitaire au Haut-Karabakh, en raison de la fermeture du corridor de Latchine, les livraisons nécessaires ne sont pas effectuées.

Le Premier ministre a ajouté que le président russe, Vladimir Poutine, est parfaitement au courant de la situation, puisqu'ils en ont parlé à plusieurs reprises.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: contact@armenpress.am