L'heure à Erevan: 11:07:36,   30 Octobre

Premier ministre : le peuple d'Artsakh a le droit à l'autodétermination libre

Premier ministre : le peuple d'Artsakh a le droit à l'autodétermination libre

EREVAN, 29 SEPTEMBRE, ARMENPRESS. Le 29 septembre, le Premier ministre Nikol Pashinyan a accordé une interview au service de presse britannique de la BBC.

Un responsable du Département de l'information et des relations publiques du bureau du Premier ministre de la RA a déclaré à Armenpress que dans le cadre de cet entretien, Lors de cet entretien, le Premier ministre arménien a appelé la communauté internationale à condamner l'agression de la Turquie et de l'Azerbaïdjan contre l'Artsakh et l'Arménie. Nikol Pashinyan a noté que pendant trois jours la population civile d'Artsakh a été attaquée par les forces armées azerbaïdjanaises et qu'aujourd'hui les forces turques se sont directement jointes à l'agression contre la population civile d'Arménie.

«Il y a quelques jours, les forces armées azerbaïdjanaises ont lancé une opération militaire à grande échelle sur toute la ligne de contact avec le Haut-Karabakh. Nous les caractérisons comme une agression pré-planifiée contre le peuple du Haut-Karabakh. Les forces armées azerbaïdjanaises ont pris pour cible les villes et villages du Haut-Karabakh, la population civile et les infrastructures.

Aujourd'hui, la même chose est arrivée dans les villages de la République d'Arménie: les forces armées azerbaïdjanaises ont poursuivi leurs opérations offensives. Il est très important de noter que les instructeurs militaires et des officiers turcs déployés en Azerbaïdjan - sont directement impliqués dans les hostilités, à la suite desquelles des dizaines de personnes ont été tuées et des centaines ont été blessées", a déclaré le Premier ministre Pashinyan.

Le Premier ministre Pashinyan a déclaré que des chasseurs turcs F-16 attaquaient également l'Arménie et l'Artsakh. «Les chasseurs turcs F-16 survolent actuellement le Haut-Karabakh et sont pleinement impliqués dans les hostilités. La Turquie ne le cache pas, et seuls deux pays ont déclaré avoir l'intention de résoudre le conflit du Haut-Karabakh par des moyens militaires: le premier est l'Azerbaïdjan et le second est la Turquie. Le Haut-Karabakh et l'Arménie sont confrontés à une menace existentielle », a noté le Premier ministre arménien.

Abordant les accusations de l'Azerbaïdjan selon lesquelles la partie arménienne a été la première à déclencher les hostilités, Nikol Pashinyan a noté que chaque accusation devrait être basée sur des faits concrets. «Devenu Premier ministre d'Arménie, j'ai nommé une formule spécifique pour le règlement du conflit du Haut-Karabakh, je crois que cette question n'a pas de solution militaire. Cette formule est que toute solution doit être acceptable pour le peuple arménien, le peuple d'Artsakh et le peuple azerbaïdjanais. Je suis le premier dirigeant arménien impliqué dans le processus de négociation à faire une telle déclaration », a déclaré le Premier ministre de la République d'Arménie.

Le Premier Ministre arménien a souligné que le peuple d’Artsakh a le droit à l’autodétermination libre et que la communauté internationale tout entière devrait forcer la Turquie à sortir de ce conflit, car son implication dans ce conflit ne fait qu’aggraver la situation.

L'enregistrement de l'entretien du Premier ministre à la BBC

https://www.bbc.co.uk/sounds/play/p08sw5px

 





https://zen.yandex.ru/id/5dee07a31e8e3f00ae3051c1


youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page