L'heure à Erevan: 11:07:36,   2 Juin

Le Premier ministre a participé à la visioconférence du Conseil intergouvernemental de l'UEEA

Le Premier ministre a participé à la  visioconférence du Conseil intergouvernemental de l'UEEA

EREVAN, 10 AVRIL, ARMENPRESS: Le Premier ministre Nikol Pashinyan a participé à la séance ordinaire du Conseil intergouvernemental eurasiatique,  qui s'est tenue sous forme de téléconférence. Le Premier ministre de la Fédération de Russie Mikhail Michoustine, le Premier ministre du Bélarus Sergueï Roumas, le Premier ministre du Kazakhstan Askar Mamine, le Premier ministre du Kirghizistan Muhammetkaly Abulgazev, ainsi que le Président du Conseil  eurasiatique Mikhaïl Myasnikovitch ont également participé à la séance.  

 

Dans son discours, le Premier ministre Pashinyan a salué les participants à la téléconférence et a noté qu'en dépit des moments difficiles, tout devait être fait pour que l'Union ne ralentisse pas le rythme quotidien de son travail. À cet égard, Nikol Pashinyan a salué la tenue de telles réunions et a partagé avec ses collègues des informations sur la situation crée par la propagation de l'épidémie de coronavirus en Arménie.

 

« Tout d'abord, je dois dire que la situation dans le pays est sous contrôle à cet égard. Depuis le 16 mars, nous sommes en état d'urgence et depuis le 24 mars,  nous avons instauré un confinement total. Comme presque tous les pays touchés par la pandémie, nous avons restreint les communications aériennes et terrestres.

 

Au 9 avril, nous avions 937 cas d'infection, 149 cas de guérison et 11 cas de décès. La grande majorité des personnes en bonne santé qui sont infectées ne nécessite pas de traitement. . Mais nous ne nous arrêtons pas.  Nous avons l'intention d'intensifier les mesures de lutte contre le virus, accroître leur efficacité.

 

Nous coopérons avec nos principaux partenaires internationaux dans la lutte contre le virus. Et saisissant cette occasion, je voudrais remercier mes homologues nos collègues russes pour  la coopération efficace.

 

À cet égard, je voudrais noter que l'Arménie est prête à soutenir et à aider ses partenaires de l'UEEA autant que possible. Je suis convaincu qu'au sein de l'UEEA, nous devons coordonner nos efforts dans la lutte contre l'épidémie.

 

Deuxièmement, je voudrais vous informer que le gouvernement de la République d'Arménie a récemment adopté un paquet d'événement comprenant 10 programmes visant à atténuer les conséquences socioéconomiques de l'épidémie pour la population et l'environnement commercial du pays. En particulier, nous avons alloué plus de 50 millions de dollars aux besoins des groupes les plus vulnérables de la société, ainsi qu'au soutien du secteur privé.

 

Le gouvernement arménien prend également des mesures pour stimuler l'économie et surmonter les graves conséquences de la crise, qui se produiront sans aucun doute.

 

Oui, malheureusement, nous sommes au bord de la récession. Apparemment, c'est inévitable. De plus, personne ne sait quel sera le scénario de cette crise. Combien de temps durera la pandémie? Aura-t-il la récidive à l'avenir? Quelle sera la profondeur de la crise et comment l'économie mondiale se comportera-t-elle dans ces conditions?

 

Nous pensons que dans les conditions sans précédent créées, tout d'abord, il est nécessaire d'assurer l'activité ininterrompue du régime de libre-échange au sein de l'UEEA. Il est inadmissible de restreindre la circulation des biens et des services au sein de l'UEEA, même dans le contexte de la propagation de l'épidémie.

 

Troisièmement, il est extrêmement important de garantir les conditions d'une mise en œuvre ininterrompue du transport de marchandises. Aujourd'hui, le trafic de fret ininterrompu avec les pays de l'UEEA est devenu une priorité pour l'Arménie. À cet égard, la frontière russo-géorgienne est d'une importance vitale et stratégique pour nous. Et je voudrais remercier le gouvernement de la Fédération de Russie pour son soutien. Merci, Monsieur Michoustine.

 

Enfin, nous pensons qu'il est nécessaire d'accélérer la mise en œuvre de mesures visant à augmenter de manière significative la part des paiements en monnaies nationales au sein de l'UEEA.

 

Je suis plus que certain que nous devons renforcer notre Union malgré les graves défis de l'épidémie et de la récession croissante. Nous devons prouver la viabilité de notre organisation, son indépendance en temps de crise, et nous devons être prêts à profiter de toutes les opportunités économiques qui se présentent clairement dans la période d'après-crise.

 

À cet égard, je voudrais souligner que nous soutenons la déclaration commune des membres du Conseil eurasiatique suprême  présentée par le Secrétariat. Cela correspond à notre vision de la coopération entre nos pays pour résoudre les problèmes liés au coronavirus.

Et pour terminer mon discours par une note optimiste, je voudrais à nouveau exprimer la volonté de l'Arménie d'accueillir la prochaine séance du Conseil intergouvernemental cet automne. Nous espérons vaincre  bientôt l'épidémie. »

Les participants  de la séance ont ensuite discuté des mesures prises pour empêcher la propagation du coronavirus dans la territoire de l'UEEA, ainsi que de l'évolution économique de la situation actuelle et des mesures prises pour résoudre les problèmes existants. Les parties ont convenu de poursuivre les discussions dans un proche avenir.





https://zen.yandex.ru/id/5dee07a31e8e3f00ae3051c1


youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

New Xar

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page