L'heure à Erevan: 11:07:36,   1 Avril

Nikol Pashinyan et Angela Merkel ont fait des déclarations aux représentants des médias

Nikol Pashinyan et Angela Merkel ont fait des déclarations aux représentants des médias

EREVAN, 13 FÉVRIER, ARMENPRESS: Le Premier ministre Nikol Pashinyan a rencontré la Chancelière allemande Angela Merkel à Berlin. Après avoir accueilli le Premier ministre Pashinyan et la délégation arménienne, les dirigeants des deux pays ont fait des déclarations aux représentants des médias avant le début des pourparlers.


Dans son discours, Angela Merkel a noté:


« Je salue à nouveau le Premier ministre de la République d'Arménie, Nikol Pashinyan, en Allemagne. Nous avons eu la chance de nous rencontrer et depuis lors, les liens entre nos deux pays se sont intensifiés. Aujourd'hui, nous parlerons de l'approfondissement de nos relations bilatérales. 


Des changements importants sont actuellement en cours en Arménie. De grands changements sont également attendus dans le système juridique. Ce n'est pas un processus facile, mais nous souhaitons à l'Arménie de réussir dans ces démarches. 


Comme je l'ai déjà dit, nos relations se sont intensifiées. Quand j'ai visité l'Arménie, j'étais dans le Centre Tumo, et ce centre m'a exalté. Un accord a été signé avec nous pour ouvrir le Centre Tumo, et nous pourrons l'ouvrir à Berlin cet automne.  


En octobre de l'année dernière, nous avons eu un Forum économique et il a ouvert une nouvelle branche dans les relations germano-arméniennes. Et nous exprimons notre gratitude pour la coopération intensive avec l'Arménie dans la mission de maintien de la paix en Afghanistan.  


L'Arménie a signé un accord avec l'Union européenne, tout en étant membre de l'Union Économique Eurasiatique, et nous devons encore travailler sérieusement pour la coopération des deux Unions.  



L'une des questions importantes de la discussion d'aujourd'hui est le sujet du règlement du conflit du Haut-Karabagh. Monsieur le Premier ministre poursuivra son voyage en partant pour Munich. Nous sommes reconnaissants et heureux que vous soyez ici aujourd'hui. »


A son tour, Pashinyan a déclaré: 


« Madame la Chancelière,

Représentants des médias,

Mesdames et Messieurs,



C'est avec grand plaisir que je tiens à noter que nous rencontrons Mme la chancelière pour la troisième fois depuis un an et demi depuis ma nomination au poste de Premier ministre. C'est un fait très parlant, qui témoigne du haut niveau de nos relations.


L'Allemagne est l'amie proche et le partenaire de l'Arménie, et nous ressentons la force de cette amitié à la fois émotionnellement et pratiquement. L'Allemagne est l'un des ponts puissants qui relient l'Arménie à l'Union européenne, à la civilisation et à la culture européennes.  


Aujourd'hui, je peux affirmer avec confiance que notre amitié est fondée sur des valeurs communes. Ils unissent nos deux pays et servent de base fiable à la coopération dans divers domaines. 


Je suis heureux de noter qu'aujourd'hui, nous sommes également liés par une coopération mutuellement avantageuse et à des plans d'affaires. Nous sommes prêts à faire tout ce qui est possible pour le renforcer et le faire progresser davantage. Peu de temps après, nous aurons l'occasion de discuter avec Mme Merkel de notre agenda de coopération.


Je voudrais en particulier souligner le soutien de l'Allemagne aux réformes en cours en Arménie. Nous sommes reconnaissants du soutien moral, politique, expert et financier de l'Allemagne et de l'Union européenne. Il est essentiel d'assurer l'irréversibilité de la démocratie dans notre pays et de renforcer l'état de droit à cette fin et de réformer les institutions économiques et politiques.  


D'une manière générale, je voudrais souligner un autre aspect de notre intérêt pour les relations avec l'Allemagne. Vous savez que depuis 2018, l'Arménie est passée à un système de gouvernement parlementaire et l'Allemagne est un modèle très important et réussi pour nous en tant que gouvernement parlementaire efficace et fort avec des mécanismes de contrepoids et de compromis clairs en place et où les mécanismes de contrepoids sont clairement en place et où la démocratie n'est plus mise en doute et historiquement irréversible. À cet égard, nos relations avec l'Allemagne sont très importantes et nous allons aujourd'hui parler à Mme la Chancelière des développements actuels en Arménie, de notre programme de réforme, y compris, comme nous l'avons déjà dit, de rendre la démocratie en Arménie institutionnellement forte et irréversible, et c'est une conversation très importante.


D'une manière générale, dans le cadre de la coopération avec l'Allemagne, je voudrais souligner les activités de l'Association allemande pour la coopération internationale (GIZ) et de la Banque allemande pour la reconstruction (KfW) dans notre pays. Nous consacrerons une partie importante de notre rencontre au programme économique qui a fait des progrès importants au cours des un an et demi. Dans ce contexte, nous accordons de l'importance à la séance ordinaire de la Commission intergouvernementale arméno-allemande. Je suis heureux que la visite de la délégation d'entrepreneurs allemands en Arménie soit prévue pour fin février et en octobre - l'Union économique allemande tiendra le «Forum économique Arménie-Allemagne 2020». Nous sommes très intéressés par l'entrée des entreprises allemandes sur le marché arménien. 



Je suis heureux de déclarer qu'après notre réunion de l'année dernière, Madame la Chancelière, nous avons fait des progrès tangibles sur presque tous les arrangements.  


Il est très gratifiant que nous ayons signé un accord avec KfW pour créer  notre centre de formation technologique TUMO à Berlin. C'est un grand honneur pour nous de partager notre expérience avec un pays à forte intensité technologique comme l'Allemagne.  


Nous discuterons également de la coopération culturelle, scientifique et éducative avec Mme Chancelière. Il est important pour nous d'acquérir la meilleure expérience éducative d'Allemagne. Nous sommes très intéressés par la propagation de la langue et de la culture allemandes en Arménie. Nous espérons que le Centre Goethe, après son ouverture en décembre 2017 à Erevan, deviendra bientôt un institut à valeur requise.  


En conclusion, permettez-moi de dire qu'aujourd'hui les relations arméno-allemandes sont au plus haut niveau jamais atteint.


Merci! »  





https://zen.yandex.ru/id/5dee07a31e8e3f00ae3051c1

https://www.gov.am/files/docs/3969.pdf
youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

New Xar

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page