L'heure à Erevan: 11:07:36,   24 Janvier

Nikol Pashinyan a prononcé un discours au Forum de l'Association internationale des femmes entrepreneurs

Nikol Pashinyan a prononcé un discours au Forum de l'Association internationale des femmes 
entrepreneurs
EREVAN, 26 AVRIL, ARMENPRESS: Le Premier ministre Nikol Pashinyan a assisté aujourd'hui à l'ouverture du Forum de l'Association internationale des femmes entrepreneurs. Le Forum international a été organisé par l’Association arménienne de jeunes femmes et le réseau de femmes entrepreneurs d’Arménie, informe le cabinet du Premier ministre.

Le Premier ministre Pashinyan a prononcé un discours:

«Chers Ambassadeurs,
Hommes d'Etat,
Chers invités,
Chers participants et organisateurs du forum,


Je suis heureux de vous saluer à l'occasion du Forum d'aujourd'hui consacré à l'entrepreneuriat féminin.

La majorité de la population de la République d'Arménie est composée de femmes et environ la moitié de la population active est constituée de femmes. Je le dis surtout lors de ce forum pour souligner qu'il est difficile d'imaginer que la révolution économique déclarée en Arménie réussira si nous ne sommes pas en mesure de stimuler l'entrepreneuriat féminin. Permettez-moi de dire qu'au cours de la dernière année, le rôle des femmes en République d'Arménie et leur niveau d'activité ont considérablement augmenté. Et, permettez-moi également de dire que la Révolution de Velours qui a eu lieu l’année dernière en Arménie n’aurait pas été réalisée sans la participation des femmes. La participation massive des femmes aux processus révolutionnaires et aux événements de masse de l'année dernière a été la première preuve d'une révolution en Arménie, et le rôle des femmes était vraiment décisif dans la révolution.

Je veux exprimer mon espoir et je suis convaincu que le rôle des femmes dans la révolution économique sera tout aussi décisif et important.

Ici, de nombreux secteurs ont vraiment besoin des soins des femmes. En générale, je pense que notre pays a besoin des soins des femmes, lorsque nous voyons des manifestations de la négligence et de la malpropreté dans différents coins de notre patrie, cela montre une fois encore que l'Arménie a besoin des soins de femmes.

Cela signifie que, dans tous les secteurs, nous devrions promouvoir la participation des femmes, ce qui est une priorité pour notre gouvernement. J’ai exprimé cet idée en tant que candidat au poste de Premier ministre à l'Assemblée nationale en mai 2018.

En même temps, j'ai également réaffirmé ma conviction que l'activité des femmes dans l'économie, dans la politique, dans l'administration publique ne contredit pas et ne devrait pas contredire notre conception nationale de la famille traditionnelle. Nous avons aujourd'hui de tels exemples qui justifient notre position.

Aujourd’hui, je voudrais exhorter toutes les femmes de la République d’Arménie à jouer réellement leur rôle dans la révolution économique, parce que je suis convaincu que les femmes entrepreneures peuvent être plus productives, plus équilibrées et elles ont la capacité d'avancer avec des pas justifiés, parce que je suis persuadé que le sens des responsabilités de la femme arménienne est un peu plus que ce que nous voyons habituellement chez les hommes.

Je pense aussi que les femmes sont statistiquement moins enclines à la corruption que les hommes généralement. C'est ma conviction. Je suis persuadé que dans un avenir proche, la participation des femmes à la vie politique et à l'économie augmentera progressivement en République d'Arménie.

Mais aujourd'hui, je veux parler de l’activité entrepreneuriale et de l’initiative personnele. J'espère que les opportunités que nous créons aujourd'hui pour vaincre la pauvreté, nous les créons pour le business, pour le développement des petites et moyennes entreprises, pour le développement des micro-entreprises. J'espère que les femmes prendront l'initiative et qu'elles auront un rôle décisif dans la révolution économique aussi. C'est une question très importante.

Et je voudrais souligner une telle nuance. Peu avant, un événement consacré à la Journée internationale de la protection de la propriété intellectuelle a eu lieu ici au deuxième étage. En encourageant l'activité économique et l'esprit d'entreprise des femmes et des hommes, je souhaite également parler d'une nuance, car je me sens également responsable du destin futur des initiatives. Il est très important que chaque activité économique repose sur une idée concrète. Ceci est très important car, à mon avis, l’activité économique est avant tout une activité intellectuelle car il est impossible de rien faire sans y penser. Je pense que cela est particulièrement important en Arménie, en particulier en Arménie d’aujourd’hui, en particulier au XXIe siècle, car, oui, chacun de nous doit clairement constater qu’il est responsable de ses décisions et de ses démarches et qu’il devrait pouvoir récolter les fruits de son travail.

Nous disons que nous encourageons l'activité économique et que notre gouvernement a pour priorité d'encourager l'activité économique, en particulier chez les femmes. Et dans ce contexte, je tiens à souligner à nouveau que la base de toute l'activité économique devrait être une idée concrète qui mènera l'initiative hors de la logique ordinaire.

C’est la plus grande garantie de succès - que ce soit la politique, l’économie, la créativité, tout. Je suis convaincu que de telles idées en Arménie deviendront de plus en plus nombreuses. Aujourd'hui, nous voyons de telles idées. Par exemple, il semble que tout soit bien pensé, mais en République d'Arménie, il y a peut-être des gens qui pensent à créer du thé et à avoir de la chance. Il semble que le thé ait été créé il y a longtemps, il existe depuis plusieurs millénaires.

Récemment, quelque part, j’ai exprimé une idée étrange. Je ne sais pas à quel point il est juste de dire cela maintenant. Récemment, lors d’une discussion amicale, j’ai dit que, par exemple, je trouve que l’expression «il n’est pas nécessaire d’inviter le vélo» est nuisible, parce que, comme je l'ai dit par exemple de thé, il semble que le thé ait été créé il y a longtemps, mais il y a des gens qui créent du thé aujourd'hui, et ce thé est un thé nouvellement créé. Si le créateur du téléphone était guidé par la logique «il n’est pas nécessaire créer un téléphone», ce téléphone ne serait pas créé.

J'appelle toutes les femmes de la République d'Arménie à ne pas avoir peur de créer un vélo et d’inventer le vélo.

Ayez cette audace, faites ce pas et vous gagnerez certainement. La République d'Arménie, le peuple arménien et en générale, l'humanité vont gagner à la suite de votre victoire ».

                                                             * * *

FCEM est une association pionnière réunissant les femmes chefs d’entreprises du monde. Fondée en France en 1945 à la fin de la Deuxième Guerre Mondiale par Yvonne Foinant, l’association s’est rapidement étendue à l’Europe jusqu’aux différents pays des 5 continents. FCEM réunit dans un vaste élan d’amitié, de solidarité, les femmes qui partagent un intérêt commun : L’esprit d’entreprise. Aujourd’hui, avec 70 ans d’existence, le réseau FCEM comprend plus de 120 pays, cinq millions d’entreprises sur les cinq continents. FCEM est en pleine croissance, avec chaque année, de nouvelles demandes d’adhésion. FCEM est la seule association non gouvernementale ayant un statut consultatif aux Nations Unies (ECOSOC Roster Status 1996/31) et au Conseil de l’Europe, ainsi qu’une représentation auprès de l’Union Européenne, du CNUCED, de l’ONUDI, du PNUD, de l’OCDE ainsi qu’auprès de l’Organisation Internationale du Travail (OIT). La présidente actuelle de la FCEM est Marie-Christine Oghly. Depuis 2014, l'Association des jeunes femmes arméniennes est membre à part entière de la FCEM et représente l'Arménie.

Le thème de ce forum à Erevan est l'environnement, qui comprend les aspects suivants: business écologiquement responsable, exploitation minière responsable, énergie alternative, entrepreneuriat social. Des délégations de haut niveau de 21 pays, des femmes entrepreneurs, des ambassadeurs accrédités en Arménie, des représentants d'États et d'organisations internationales participent au forum. Le Forum international a pour objectif de présenter les pratiques réussies en matière de promotion de l’entreprenariat féminin dans différents pays, de discuter des facteurs qui entravent l’entreprenariat féminin et la participation des femmes au monde des affaires, d’établir des contacts d’affaires entre les femmes entrepreneurs en Arménie et dans d’autres pays du monde économique, ainsi que de discuter d’idées novatrices sur l’investissement et l’entreprenariat féminin en Arménie.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]