Nouvelles politiques

Pashinyan: il y a des forces qui veulent que l'État de la RA se développe selon la logique d'un avant-poste

4 minutes de lecture

Pashinyan: il y a des forces qui veulent que l'État de la RA se développe selon la logique d'un avant-poste

EREVAN, 20 AVRIL, ARMENPRESS: La mise en œuvre de l'accord entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sur la démarcation des frontières augmentera la souveraineté de l'Arménie dans une certaine mesure, mais il y a des forces qui ne veulent pas le développement de la souveraineté de l'Arménie.

Comme le rapporte Armenpress, c'est la position exprimée par le Premier ministre de la République d'Arménie, Nikol Pashinyan, lors d'une conversation avec des journalistes, en réponse à des questions concernant l'accord conclu entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sur la délimitation de la frontière.

Selon M. Pashinyan, la mise en œuvre de cet accord augmentera d'un ordre de grandeur la souveraineté de l'Arménie dans tous les domaines. Beaucoup de choses changeront en termes de prestige international et régional de l'Arménie, ainsi que dans les relations entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

"Il est évident que certaines forces ne souhaitent pas le développement de la souveraineté de l'Arménie. Elles veulent que l'identité ou le statut d'État de l'Arménie se développe selon la logique d'un avant-poste,

et ils feront tout pour que l'Arménie n'ait pas la possibilité de réaliser sa décision souveraine, y compris en jouant sur les émotions des gens, etc.", a déclaré le Premier ministre, ajoutant qu'il est serein à cet égard car il a parlé aux habitants de Voskepar et de Kirants.

Le département de l'information et des relations publiques du bureau du Premier ministre a répondu aux questions écrites d'Armenpress concernant l'accord conclu entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan.

Le bureau du Premier ministre a noté que selon la déclaration, deux commissions ont reproduit sur la carte les frontières entre les villages Baganis d'Arménie, Baganis-Ayrum d'Azerbaïdjan, Voskepar d'Arménie, Ashag Askipara d'Azerbaïdjan, Kirants d'Arménie, Xeyremli d'Azerbaïdjan, Berkaber d'Arménie, Kyzyl Hajili d'Azerbaïdjan, qui existaient à l'époque de l'Union soviétique, et dans la prochaine étape, ces frontières devraient également être clarifiées et reflétées sur le terrain.

La base cartographique du processus est constituée par les dernières cartes topographiques avec base légale de la période de l'URSS, établies par des organismes autorisés.

Le bureau du Premier ministre a également jugé important de noter que les commissions ont convenu que l'ensemble du processus de démarcation de la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sera basé sur la déclaration d'Alma-Ata de 1991, qui est enregistrée comme le principe fondamental du processus de démarcation de la frontière.

AREMNPRESS

Arménie, Erevan, 0002, Martiros Saryan 22

footer.phone

fbtelegramyoutubexinstagramtiktokspotify

La reproduction de tout matériel en tout ou en partie nécessite une autorisation écrite de l'Agence de presse "Armenpress"

© 2024 ARMENPRESS

Créé par: MATEMAT