L'heure à Erevan: 11:07:36,   26 Mai

Le président de la République turque poursuit le négationnisme et fustige la France


EREVAN, LE 24 AVRIL, ARMENPRESS: A l’occasion de la commémoration du 104e anniversaire du génocide arménien, Recep Tayyip Erdogan, le président de la République turque a poursuivi la dénaturation des faits historiques.

Comme en informe  «Armenpress»,dans le cadre d’un colloque consacré aux archives turques,  le président Erdogan, a évoqué les massacres qui ont été perpétrés au cours de la Première Guerre mondiale et a déclaré que c’étaient les Arméniens qui massacraient les femmes et les enfants musulmans et que dans ces conditions «la déportation des hordes arméniennes et de ceux qui les soutenaient était la conduite la plus logique.»

Fidèle au négationnisme propre à la Turquie, le président turc a déclaré qu’il y avait de nombreux faits dans leurs archives et que les personnalités politiques auraient dû les étudier d’abord avant de faire des déclarations.

Dans ce contexte, il a évoqué la proclamation par la France du  24 avril comme journée nationale de commémoration du génocide arménien.  «Tous ceux qui nous font le moral à propos des droits de l’homme en matière de la question arménienne, nous somme obligés à chaque fois rappeler leur passé sanglant.», a-t-il dit.

La déclaration du dirigeant turc le 24 avril, journée de commémoration du Génocide arménien, témoigne de la poursuite du pays de la même ligne politique du déni des faits historiques irréfutables. Les déclarations de ce genre pas seulement ne mettent pas en lumière  les pages sombres de l’histoire du pays mais en outre cultive de l’hostilité envers les Arméniens dans les futures générations.




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain



Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page