L'heure à Erevan: 11:07,   25 Février 2024

Une exposition au Parlement présente la présence historique et culturelle de l'Arménie à Bakou

Une exposition au Parlement présente la présence historique et culturelle de l'Arménie à 
Bakou

EREVAN, 28 NOVEMBRE, ARMENPRESS: Une exposition de photographies montrant la présence historique arménienne et le patrimoine culturel et religieux arménien dans la ville azérie de Bakou a été inaugurée aujourd'hui dans une salle du Parlement arménien.

Le Président du Parlement, Alen Simonyan, des membres du Parlement, des fonctionnaires étrangers et d'autres personnes ont assisté à la cérémonie d'ouverture de l'exposition intitulée "Trace historique et culturelle arménienne à Bakou".

Le député Vilen Gabrielyan, président de l'Union panarménienne Gardman-Shirvan-Nakhijevan, a déclaré dans son discours que son organisation lutterait constamment pour rétablir les droits des personnes déplacées de force d'Azerbaïdjan.

Le nombre total d'Arméniens qui ont été déplacés de force d'Azerbaïdjan à différentes époques de l'histoire s'élève à plus de 800 000, a déclaré M. Gabrielyan. Plus de 500 000 des Arméniens déplacés de force sont nés en Azerbaïdjan.

Dans son discours, Gabrielyan a déclaré que le déplacement forcé des Arméniens d'Azerbaïdjan a commencé le 27 février 1988 lors du pogrom de Sumgait et s'est poursuivi à Bakou et dans d'autres villes azerbaïdjanaises. Le député a déclaré qu'en l'absence de toute évaluation internationale appropriée, la politique agressive et ethnophobe des autorités azerbaïdjanaises s'est poursuivie jusqu'à aujourd'hui, conduisant finalement au déplacement forcé de plus de 100 000 Arméniens du Haut-Karabakh.

Mariam Avagyan, vice-présidente de l'Union panarménienne Gardman-Shirvan-Nakhijevan, a déclaré que Bakou était une ville culturelle et que "l'un des piliers de cette culture était l'esprit architectural arménien".

L'exposition présente des photos de bâtiments conçus par des architectes et des ingénieurs arméniens, l'héritage de magnats arméniens et le patrimoine religieux et historico-culturel arménien de Bakou, qui ont été soit détruits, soit dénaturés par les autorités azéries dans le but de falsifier l'histoire et d'effacer les traces arméniennes.

 

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]