Nouvelles politiques

Pashinyan: nous attendons avec impatience la décision de l'UE d'inclure l'Arménie dans le Fonds européen pour la paix

5 minutes de lecture

Pashinyan: nous attendons avec impatience la décision de l'UE d'inclure l'Arménie dans le Fonds européen pour la paix

EREVAN, 14 MAI, ARMENPRESS: Le Premier ministre de la République d'Arménie, M. Pashinyan, a déclaré qu'Erevan attendait avec impatience la décision de l'Union européenne d'inclure l'Arménie dans le Fonds européen pour la paix. M. Pashinyan a également exprimé l'espoir que les négociations avec l'UE sur la libéralisation des visas commenceront, a déclaré le Premier ministre arménien lors de la discussion sur le thème « De la ligne de front : la défense de la démocratie par l'Arménie » dans le cadre du sommet de Copenhague sur la démocratie, en évoquant les relations entre l'Arménie et l'UE et leurs perspectives.

« Vous savez que l'Arménie est membre de l'OTSC. Bien que nous soyons techniquement toujours membres, j'ai mentionné que notre participation est actuellement en suspens", a noté M. Pashinyan, soulignant que la crise dans les relations entre l'Arménie et l'OTSC est survenue précisément au moment où les forces azerbaïdjanaises ont envahi l'Arménie, et selon les protocoles de l'OTSC, l'organisation et ses États membres auraient dû soutenir l'Arménie dans cette situation.

Mais malgré une demande formelle, l'OTSC a refusé de prendre des mesures concrètes, et c'est en fait la principale raison pour laquelle nous avons gelé notre participation à l'OTSC à tous les niveaux", a noté le Premier ministre.

Lorsque le modérateur lui a demandé si, à la lumière de ces événements, Erevan attendait de l'Occident qu'il assure la sécurité de l'Arménie, le Premier ministre Pashinyan a répondu : « Vous savez que notre position politique et notre engagement à l'égard de l'Arménie ne sont pas fondés sur des considérations politiques :

« Vous savez que notre position et notre politique consistent à diversifier nos relations extérieures dans tous les domaines. Nous développons actuellement une coopération en matière de défense avec l'Inde, la France et d'autres pays. Nous avons maintenant une certaine coopération avec l'UE car, comme je l'ai dit, nous sommes heureux d'avoir l'EUMA à la frontière entre nous et l'Azerbaïdjan, a déclaré M. Pashinyan, ajoutant qu'il s'agit d'une mission civile, mais d'un autre côté, c'est une sorte de nouveau facteur pour la sécurité de la région, et c'est la première fois que l'Union européenne est impliquée d'une manière ou d'une autre dans l'agenda de la sécurité de la République d'Arménie.

Le Premier ministre a indiqué que l'Arménie attendait avec impatience la décision de l'Union européenne d'inclure l'Arménie dans le Fonds européen pour la paix.

Nous espérons entamer des négociations sur la libéralisation des visas et, l'année dernière, j'ai annoncé au Parlement européen que l'Arménie était prête à être aussi proche de l'Union européenne que celle-ci le jugerait possible. C'était et c'est toujours notre position", a souligné M. Pashinyan.

AREMNPRESS

Arménie, Erevan, 0002, Martiros Saryan 22

footer.phone

fbtelegramyoutubexinstagramtiktokspotify

La reproduction de tout matériel en tout ou en partie nécessite une autorisation écrite de l'Agence de presse "Armenpress"

© 2024 ARMENPRESS

Créé par: MATEMAT