Société

"Femme arménienne - victime et héroïne du génocide": une exposition consacrée aux femmes qui ont vécu le génocide

4 minutes de lecture

"Femme arménienne - victime et héroïne du génocide": une exposition consacrée aux femmes qui ont vécu le génocide

EREVAN, 23 AVRIL, ARMENPRESS: À la veille du 109e anniversaire du génocide arménien, une exposition temporaire intitulée "Femme arménienne - victime et héroïne du génocide" a été inaugurée dans la salle d'exposition temporaire du Musée-Institut du génocide arménien.

Comme le rapporte "Armenpress", la directrice du musée-institut du génocide arménien, Edita Gzoyan, a indiqué que l'objectif de l'exposition était de montrer le dur destin de la femme arménienne pendant le génocide arménien et, en même temps, son courage et sa constance extraordinaires.

"L'exposition est composée d'histoires personnelles de femmes arméniennes, qui complètent et présentent les épisodes tragiques que les femmes arméniennes ont endurés pendant le génocide", a noté le directeur du musée-institut du génocide arménien.

Seda Parsamyan, chercheur au Musée-Institut du génocide arménien, organisateur de l'exposition, a indiqué que cette exposition avait pour but de présenter non seulement le destin des femmes qui ont subi des épreuves cruelles pendant le génocide, mais aussi leur extraordinaire résilience et leur courage.

"Nous avons essayé de présenter l'exposition à travers une chronologie claire : tout d'abord, l'image de la femme arménienne dans l'Empire ottoman à la fin du 19e et au début du 20e siècle. À l'aide de nombreux objets exposés - effets personnels, vêtements, bijoux, photographies et autres - nous avons essayé de montrer la vie d'une femme arménienne au sein de la famille, dans la vie quotidienne, dans l'éducation et de soulever des questions liées aux droits de la femme.

L'exposition s'articule autour de deux axes très importants. Elle présente non seulement les femmes qui ont été torturées et tuées, mais aussi celles qui ont été enlevées, vendues, réduites en esclavage et soumises à diverses formes de violence au cours de leur déportation", a-t-elle déclaré.

Seda Parsamyan a souligné que l'exposition comportait plus d'une douzaine d'histoires, chacune représentant un épisode du génocide arménien.

Elle a noté que des pièces du musée de l'Institut du génocide arménien sont également présentées par d'autres musées.

Section

AREMNPRESS

Arménie, Erevan, 0002, Martiros Saryan 22

footer.phone

fbtelegramyoutubexinstagramtiktokspotify

La reproduction de tout matériel en tout ou en partie nécessite une autorisation écrite de l'Agence de presse "Armenpress"

© 2024 ARMENPRESS

Créé par: MATEMAT