Société

Ruben Vardanyan entame une grève de la faim: il demande la libération immédiate de tous les prisonniers Arméniens

7 minutes de lecture

Ruben Vardanyan entame une grève de la faim: il demande la libération immédiate de tous les prisonniers Arméniens

EREVAN, 19 AVRIL, ARMENPRESS: La famille du philanthrope Ruben Vardanyan, détenu illégalement, a annoncé aujourd'hui qu'il avait entamé une grève de la faim pour exiger sa libération immédiate et inconditionnelle ainsi que celle des autres prisonniers arméniens détenus illégalement à Bakou, a déclaré la famille de Ruben Vardanyan dans un communiqué.

La grève de la faim a débuté le 5avril 2024, suite aux demandes répétées de Ruben Vardanyan et de son avocat pour qu’un procès équitable et transparent soit organisé dans les meilleurs délais, conformément aux normes juridiques internationales. Fait révélateur, depuis le début de sa grève de la faim, les appels téléphoniques de sa famille avec lui ont été coupés, en violation flagrante de toutes les normes internationales. Le procès initialement prévu en janvier a été prolongé sans raison jusqu’en mai.

En septembre dernier, les forces armées du gouvernement d’Azerbaïdjan ont envahi la région du Haut-Karabakh, déclenchant l’exode des 120 000 habitants de la région. Pendant la détresse des réfugiés, Vardanyan et 7 autres anciens fonctionnaires ont été arrêtés et font maintenant l’objet d’accusations fallacieuses motivées par des considérations politiques. Ils sont tous prisonniers politiques.

«Je suis très préoccupé par la santé et le bien-être de mon père», a déclaré David Vardanyan, l’un des fils de M.Vardanyan. «Depuis près de 200 jours, ma famille n’a pas vu mon père. Nous n’avons eu aucun contact avec lui depuis qu’il a entamé sa grève de la faim le 5avril.»

La grève de la faim de Ruben Vardanyan coïncide tragiquement avec le 109eanniversaire du génocide arménien, qui aura lieu le 24avril dans le monde entier, ce qui montre que les Arméniens continuent d’être la cible d’un nettoyage ethnique et qu’ils sont toujours persécutés .

Ruben Vardanyan est un mari aimant et un père de quatre enfants. Il est également un chef d’entreprise arménien influent, un entrepreneur social et un philanthrope. Avec ses partenaires du monde entier, il a consacré plus de 1,5 milliard de dollars à la promotion du développement économique, à la résolution de problèmes humanitaires et au soutien d’initiatives mondiales en matière d’éducation.

Ancien ministre d’État de la République du Haut-Karabakh de novembre 2022 à février 2023, M.Vardanyan a été la cible de fausses accusations, détenu dans des conditions contraires au droit international et confronté à un procès qui ne sera pas conforme aux normes internationales, notamment en ce qui concerne l’accès des observateurs internationaux à la procédure. En outre, le cas de M.Vardanyan a été séparé de celui des sept autres prisonniers politiques, ce qui soulève la question de savoir si M.Vardanyan fait l’objet d’un ciblage politique particulier.

«La détention illégale de Ruben et des autres anciens dirigeants de l’Artsakh constitue une violation flagrante des droits de l’homme et du système judiciaire international et doit cesser», a déclaré Paul Polman, membre du comité de sélection de l’initiative humanitaire Aurora cofondée par Ruben Vardanyan. «L’ironie de cette situation est que l’Azerbaïdjan a été choisi pour accueillir laCOP29 dans une tentative flagrante de»blanchir" sa réputation internationale. LaCOPmet l’accent sur l’interconnexion du changement climatique et des droits de l’homme, alors que les Azerbaïdjanais violent ces deux aspects au vu et au su de tout le monde.

La famille de M.Vardanyan demande que:

1.Tous les prisonniers d’origine arménienne détenus illégalement, y compris Ruben Vardanyan, doivent être libérés immédiatement et sans condition.

2.Si les procès illégaux ont lieu, ils doivent se dérouler avant l’expiration des ordres de détention des prisonniers en mai, doivent respecter les normes juridiques mondiales et les observateurs et médias internationaux doivent être autorisés à y assister.

3.Le gouvernement azéri doit permettre l’accès immédiat de la Croix-Rouge internationale pour évaluer le bien-être de Ruben et des autres prisonniers. L’accès de la famille aux appels téléphoniques avec M.Vardanyan doit être rétabli.

4.Tout accord de paix entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan doit inclure la libération de tous les prisonniers d’origine arménienne.

5.LaCOP29 ne devrait pas se dérouler en Azerbaïdjan sans que ces mesures soient prises.

Section

AREMNPRESS

Arménie, Erevan, 0002, Martiros Saryan 22

footer.phone

fbtelegramyoutubexinstagramtiktokspotify

La reproduction de tout matériel en tout ou en partie nécessite une autorisation écrite de l'Agence de presse "Armenpress"

© 2024 ARMENPRESS

Créé par: MATEMAT