Nouvelles politiques

MAE: l'Arménie appelle l'Azerbaïdjan à cesser toute action visant à aggraver la situation

4 minutes de lecture

MAE: l'Arménie appelle l'Azerbaïdjan à cesser toute action visant à aggraver la situation

EREVAN, 6 AVRIL, ARMENPRESS: Le ministère des Affaires étrangères de la République d'Arménie a publié une déclaration concernant les actions provocatrices des forces armées de la République d'Azerbaïdjan dans la nuit du 5 au 6 avril.

Armenpress rapporte que le Ministère de la Défense de la République d'Arménie a déclaré dans un communiqué que les actions provocatrices des forces armées de la République d'Azerbaïdjan dans la nuit du 5 au 6 avril n'ont aucune justification.

"En ouvrant des tirs irréguliers sur de nombreuses parties de la frontière, avec le déplacement de dizaines d'unités d'équipement militaire, l'Azerbaïdjan a clairement poursuivi un objectif provocateur : motiver les unités des forces armées de la République d'Arménie à prendre des contre-actions similaires afin d'obtenir des faits "justifiant" la récente désinformation azerbaïdjanaise.

Les unités des forces armées de la République d'Arménie, après avoir évalué la situation, n'ont pris aucune mesure contribuant à une nouvelle escalade, après quoi la situation le long de la frontière s'est calmée", indique le communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères de la République d'Arménie confirme que l'Arménie n'est pas intéressée par une escalade de la situation dans la région et appelle l'Azerbaïdjan à cesser ses actions visant à aggraver la situation.

"Nous considérons également que les évaluations de l'Azerbaïdjan concernant l'établissement de structures de défense sur le territoire souverain de la République d'Arménie sont injustifiées, car la réforme de l'armée et de l'infrastructure de l'armée est un droit souverain de tout pays.

Dans le même temps, nous rappelons que les propositions de la République d'Arménie concernant le retrait miroir des troupes des frontières entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, la mise en place de mécanismes de contrôle mutuel des armements, la signature d'un pacte de non-agression et la démilitarisation des territoires adjacents à la frontière de l'État sont restées sans réponse.

Les accusations portées contre l'Arménie concernant l'acquisition d'armes à des fins de défense sont également incompréhensibles, car l'Azerbaïdjan acquiert beaucoup plus d'armes que la République d'Arménie, au sujet de laquelle l'Arménie reçoit des informations exhaustives.

À cet égard, nous réaffirmons officiellement l'engagement de la République d'Arménie en faveur de l'agenda de la paix, ainsi que notre proposition à l'Azerbaïdjan d'établir des mécanismes de contrôle mutuel des armes et de démilitarisation des territoires adjacents à la frontière entre les deux pays", a déclaré le ministère arménien des Affaires étrangères dans un communiqué.

AREMNPRESS

Arménie, Erevan, 0002, Martiros Saryan 22

footer.phone

fbtelegramyoutubexinstagramtiktokspotify

La reproduction de tout matériel en tout ou en partie nécessite une autorisation écrite de l'Agence de presse "Armenpress"

© 2024 ARMENPRESS

Créé par: MATEMAT