L'heure à Erevan: 11:07:36,   6 Décembre

Le come-back de James Dean au cinéma, 64 ans après sa mort

Le come-back de James Dean au cinéma, 64 ans après sa mort

EREVAN, 07 NOVEMBRE, ARMENPRESS:  Sa famille a vendu son droit à l'image pour qu'il puisse "jouer" dans Finding Jack, un film de guerre sur les chiens abandonnés par les Américains au Vietnam. Une décision critiquée par de nombreuses stars à Hollywood.


Le cauchemar de nombreux acteurs est en train de prendre corps. Avec un projet qui suscite énormément de polémiques à Hollywood. La société de production Magic City Films va en effet "ressusciter" numériquement une des plus grandes icônes du 7e art, à savoir James Dean. Ses héritiers ont en effet vendu le droit à l'image du comédien mort le 30 septembre 1955 dans un accident de voiture, à l'âge de 24 ans seulement. Les réalisateurs Anton Ernst et Tati Golykh vont donc pouvoir le diriger virtuellement dans leur film de guerre, Finding Jack, basé sur l'abandon par les Américains de dix mille chiens militaires à la fin de la guerre du Vietnam. James Dean n'y tiendra pas le rôle principal, mais occupera une place importante en campant un soldat dénommé Rogan.


Pour lui redonner vie sur les écrans, il sera fait appel à la technique d'effets spéciaux appelée "full body", qui consiste à donner vie à un James Dean virtuel, d'un réalisme dingue, sur base des images de ses anciens films et de photos. Pour la voix, par contre, il sera fait appel à un autre comédien. Ensuite, il ne reste plus qu'à faire effectuer à la star d’À l'Est d'Eden tout ce que désire le réalisateur, comme pour n'importe quel film d'animation.


"La famille voit cela comme son quatrième film, celui qu’il n’a jamais pu faire" (après A l'Est d'Eden, La fureur de vivre et Géant) a déclaré Anton Ernst. "Nous n’avons pas l’intention de décevoir ses fans."


Pas sûr que les admirateurs attendaient avec impatience ce retour. Par contre, à Hollywood, cette fureur de revivre suscite déjà d'énormes polémiques. "C'est abominable", s'est écrié Chris Evans. "On peut demander à un ordinateur de peindre un nouveau Picasso, ou écrire de nouvelles chansons de John Lennon, mais ici, l'absence complète d'interprétation est une honte." Des commentaires amplifiés par Elijah Wood ou la fille de Robin Williams. "Ce ne sera pas James Dean, ajoute Julie Ann Emery. Ce sera son visage sur la performance en motion capture d'un acteur qui fournit les gestes et les choix de jeu. Je me demande comment il sera crédité et payé. Cela montre à quel point cette équipe ne comprend rien à l'art de jouer la comédie."


Les réactions sont virulentes. Mais cette "évolution" était largement prévisible. Disney avait ouvert grandement la porte en faisant jouer Peter Cushing 23 ans après sa mort dans Rogue One: A Star Wars Story. Et plus récemment, le grand défenseur du cinéma d'antan, Martin Scorsese, a rajeuni numériquement Robert De Niro dans The Irishman. La boîte de Pandore est ouverte, Pour les acteurs du monde entier, il s'agit d'une vraie catastrophe. Car demain, ils risquent de se voir priver de rôle, les producteurs leur préférant Marilyn Monroe, John Wayne ou n'importe quelle superstar au sommet de sa beauté, en pleine jeunesse. Et en plus, ces stars charismatiques ne coûteront pas très cher et feront exactement ce qu'on leur demande, sans la moindre réticence. Cela ne va pas être simple de percer dans le cinéma du futur.


Source: DH.be




youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Haypost

New Xar

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page