L'heure à Erevan: 11:07:36,   7 Décembre

Pavlópoulos: «La Grèce est fermement en faveur d'un resserrement des liens entre l'UE et l'Arménie»

 Pavlópoulos: «La Grèce est fermement en faveur d'un resserrement des liens entre l'UE et 
l'Arménie»

EREVAN, 05 NOVEMBRE, ARMENPRESS:  Le Président de la République Hellénique, Prokopios Pavlopoulos, effectuera une visite officielle en Arménie le 5 novembre avec son épouse, Vlassia Pavlopoulou-Peltsemi. À la veille de la visite, Prokopios Pavlopoulos a fait une déclaration exclusive à «Armenpress» .


«Les racines des relations gréco-arméniennes, qui ont atteint un niveau exceptionnel,  reposent sur une amitié forte, une compréhension mutuelle ainsi que sur une coopération créative et efficace.  Nos relations ont en effet atteint un tel niveau qu’elles vont au-delà des relations bilatérales dans un champs plus vaste de la coopération internationale car nos points de vue respectifs sur un certain nombre de questions internationales importantes coïncident de manière substantielle, notamment en matière de protection et de renforcement de la paix, de droits fondamentaux de l'homme et de justice sociale. L’application intégrale du droit international est le principal pilier politique et institutionnel de nos efforts dans cette direction.


La coopération trilatérale entre la Grèce, Chypre et l'Arménie renforce les paramètres susmentionnés de notre travail commun. Bien que les problèmes de la diaspora de chaque pays soient le point de départ de cette coopération, celle-ci a également  pris un essor et conduit à une coopération multilatérale entre les trois pays. Néanmoins, les réalités du martyre sont au cœur d'une coopération absolument sincère et étroite entre la Grèce et l'Arménie.


Bien que nous ne nourrissions aucun sentiment de vengeance à l’égard des criminels, nous ne pouvons nous permettre même un instant d’oublier ce qui s’est passé. Ce sont les souvenirs  de cette expérience qui nous incitent à appliquer le principe «Jamais plus!». Ces faits de martyre sont absorbés dans le sang des victimes des deux génocides, d’une part, le génocide arménien et, d’autre part, le génocide grec pontique.


Il est bien connu qu'à cet égard, la Grèce a ouvert la voie en reconnaissant le génocide arménien en  1996 et en criminalisant sa négation en 2014. Nous, les Grecs, nous saluons l'extension de la reconnaissance du génocide arménien, dont l’un des exemples les plus remarquables est la récente résolution du Congrès américain. A l’occasion de ma visite en Arménie, j'estime qu'il est de mon devoir de déclarer que la Grèce agit avec fermeté et constance dans l'intérêt de la paix, de la prospérité et des droits fondamentaux l'homme dans chaque pays, et pas seulement parmi ses alliés et ses voisins. Le seul principe directeur pour défendre ces principes est une application claire et multilatérale du droit international et européen. 


Guidée par cette politique, la Grèce:


Tout d'abord, reconnaît la nécessité d'un règlement pacifique du conflit du Haut-Karabagh et soutient son règlement fondé exclusivement sur le droit international. Il soutient donc les efforts du groupe de Minsk de l'OSCE visant à rechercher un règlement pacifique.



Deuxièmement, la Grèce est fermement en faveur d’un rapprochement plus étroit entre l’Union européenne et l’Arménie. La priorité exceptionnelle que nous avons accordée au lancement des procédures nécessaires à la ratification de l'Accord de partenariat global et renforcé entre l'Union européenne et l'Arménie confirme l'importance que nous attachons aux relations entre la Grèce et l'Arménie », a noté le Président dans sa déclaration.




youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Haypost

New Xar

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page