L'heure à Erevan: 11:07:36,   23 Août

L'opéra de San Francisco a annulé le concert de Placido Domingo


EREVAN, 14 AOÛT, ARMENPRESS:  Les réactions n'ont pas tardé suite à l'enquête de l'Associated Press dans laquelle neuf femmes accusent Placido Domingo de harcèlement sexuel. L'opéra de Los Angeles, que le ténor espagnol dirige depuis 2003, a annoncé engager un avocat pour enquêter sur ces «inquiétantes allégations». «Nous sommes déterminés à faire tout notre possible pour favoriser un environnement professionnel où tous nos employés et artistes se sentent également à l'aise, valorisés et respectés», est-il écrit dans un un communiqué, rapporte Le Matin.


Sans attendre les conclusions de cette enquête, plusieurs salles américaines ont déjà fermé leurs portes à la star. L'orchestre de Philadelphie dont il devait ouvrir la saison le 18 septembre a retiré son invitation afin de garantir «un environnement respectueux» pour l'orchestre, son personnel et son public. Pareil pour l'opéra de San Francisco où il était attendu en octobre. Le Met de New York, où Placido Domingo devait se produire en septembre, a indiqué, lui, qu'il attendrait les résultats de l'enquête.


Selon l'AFP, la directrice du festival de Salzbourg, en Autriche, où Placido Domingo doit se produire les 25 et 31 août, n'envisageait pas d'annulation. «Je connais Placido Domingo depuis plus de 25 ans» et «j'ai été impressionné depuis le début par la façon très reconnaissante dont il traitait les employés du festival», a déclaré Helga Rabl-Stadler dans un communiqué. «Je trouverais objectivement injuste et irresponsable, sur le plan humain, de rendre des jugements définitifs dès maintenant».


«Il existe une tradition orale d'avertir les femmes contre Placido Domingo. Évitez à tout prix toute interaction avec lui. Et ne restez pas seule avec lui.» Ce témoignage d'une mezzo-soprano qui a travaillé pour l'opéra de Los Angeles reflète ce qui, selon l'Associated Press (AP) serait un secret de polichinelle dans le milieu de l'opéra: l'attitude du grand ténor espagnol envers les femmes qui travaillaient avec lui. Si celle qui s'exprime ainsi ne fait pas partie des accusatrices directes de celui qui a également dirigé l'opéra de Los Angeles et de Wahington, l'agence AP a recueilli le témoignage de neuf autres femmes, huit chanteuses et une danseuse, qui l'accusent clairement de harcèlement sexuel.


Contacté par l'AP, le ténor espagnol, marié depuis cinquante-sept ans, a publié une déclaration: «Les allégations de ces individus non nommés remontant à trente ans sont profondément troublantes et, telles que présentées, inexactes. Néanmoins, il est douloureux d’entendre dire que j’ai peut-être fâché quelqu'un ou que je l’ai mis mal à l’aise, peu importe la date et malgré mes meilleures intentions. Je croyais que toutes mes interactions et mes relations étaient toujours les bienvenues et consensuelles. Les personnes qui me connaissent ou qui ont travaillé avec moi savent que je ne suis pas quelqu'un qui voudrait intentionnellement nuire, offenser ou embarrasser qui que ce soit. Cependant, je reconnais que les règles et les normes selon lesquelles nous sommes – et devrions être – comparés à aujourd'hui sont très différentes de ce qu'elles étaient dans le passé. J'ai la chance et le privilège d'avoir eu une carrière de plus de cinquante ans à l'opéra et je me suis tenu aux standards les plus élevés.»




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page