L'heure à Erevan: 11:07:36,   26 Juin

Décès de Judith Kerr


EREVAN, 23 MAI, ARMENPRESS: Née en 1923 en Allemagne dans une famille juive, Judith Kerr avait fui son pays à l’âge de neuf ans, quelques jours avant l’arrivée des nazis au pouvoir. Après la Suisse puis la France, l’exil conduit la famille en 1936 en Angleterre, où Judith Kerr habitait toujours, à Londres. Paru en 1968, son livre le plus connu, The Tiger Who Came to Tea (Le Tigre qui s'invita pour le thé), a marqué des générations de petits lecteurs britanniques. L’auteure est décédée le 22 mai, à l’âge de 95 ans, a annoncé son éditeur depuis 50 ans HarperCollins.


Judith Kerr a commencé sa carrière d’auteure de livres pour enfants à la naissance des siens. Auparavant, elle avait travaillé à la BBC en tant que scénariste, après des études à la Central School of Art. C’est à la BBC qu’elle fit la connaissance de celui allait devenir son mari, Nigel Kneale, lui-même scénariste.


The Tiger who came for tea, elle l’a écrit pour sa fille de trois ans, alors que son mari était en voyage et qu’elles « s’ennuyaient beaucoup ». « Nous espérions que quelqu’un vienne et j’ai pensé qu’un tigre serait assez sympathique », avait-elle expliqué à l’AFP l’année dernière. Une visite au zoo avec sa fille est également considérée comme source première d’inspiration.


Personnalité très respectée dans le monde littéraire britannique, Judith Kerr laisse aussi derrière elle plusieurs romans. Le plus connu, Le jour où Hitler s’empara du lapin rose (Ecole des Loisirs) est tiré de sa propre histoire, quand sa famille dut fuir Berlin dans la précipitation. En effet, son père, critique et dramaturge juif reconnu, avait pris position contre les nazis, alors aux portes du pouvoir. Le livre a depuis été lu par de nombreux écoliers allemands et permet aux plus jeunes d’aborder la question de la Seconde Guerre mondiale.


Judith Kerr n’avait jamais cessé de travailler. L’année dernière, elle publiait Mummy Time et un autre livre est prévu pour ce mois de juin. Le 13 mai elle recevait le prix de l'illustrateur de l'année lors des British Book Awards. Selon son éditeur, « elle était absolument enchantée quand je lui ai appris la nouvelle (…). Ses personnages et ses livres ont ravi des générations d’enfants et procuré des premiers souvenirs de lecture inoubliables » (Ann-Janine Murtagh, executive publisher HarperCollins Children’s Books).


En France, c’est Albin Michel Jeunesse qui a traduit ses livres, assez tardivement il faut bien le reconnaître. Le Tigre qui s’invita pour le thé est sorti en 2017 dans une traduction de Ramona Badescu.



Source: actualtte.com




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page