L'heure à Erevan: 11:07:36,   26 Mai

Réponse du ministère des Affaires étrangères d'Arménie à la déclaration du MFA azerbaïdjanais


EREVAN, LE 18 AVRIL, ARMENPRESS: La porte-parole du  ministère des Affaires étrangères a réagi aux déclarations du ministre azerbaïdjanais des  Affaires étrangères.L’agence «Armenpress» présente  ci-dessous les commentaires de la porte-parole du ministère.

Question: Elmar Mahmédiarov a noté qu’au cours de la rencontre du 15 avril il y a eu des discussions à propos du projet présenté par la Russie en 2016. De quel projet s’agit-il?

Anna Naghdalian:Je noterai d’abord qu’il y a eu une déclaration conjointe à la base des résultats de la rencontre dans laquelle  les thèmes discutés par les parties sont indiqués. Les déclarations conjointes sont faites à cette intention pour que  toutes les formulations qui ont été concertées entre tous les participants, y soient reflétées. Les déclarations qui sont faites en dehors de celles qui ont été concertés et y contredisent,  ne contribuent pas au renforcement de la confiance mutuelle notamment dans le cas quand elles ne correspondent pas à la réalité.

Des négociations ne sont menées sur aucun projet. En outre, le contenu des négociations porte sur la prise de connaissance, l’éclaircissement et la concrétisation  des positions mutuelles.

Question: Le ministre des Affaires étrangères a déclaré que la partie américaine  avait proposé d’organiser prochainement une rencontre à Washington. Est-ce qu'il y a eu vraiment une telle déclaration.

Anna Naghdalian: Comme vous le savez, dès qu’une rencontre  sur le règlement du conflit du Haut-Karabakh est confirmée, elle est déclarée de manière concertée. En effet, il est possible que la prochaine rencontre se tienne dans l’un des pays coprésidents vu la géographie des rencontres pareilles précédentes.

Comme cette question est en cours de discussion, il faut s’abstenir de la pratique des annonces et des négociations publiques. En outre, annoncer préalablement la future rencontre dans l’un des pays coprésidents c’est de l'irrévérence envers les participants du processus et en premier lieu à l’égard du coprésident.

Assumer le rôle du porte-parole des accords pas conclus  ne contribue pas à la mise en place de l’atmosphère de travail normal basée sur la confiance mutuelle.




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page