L'heure à Erevan: 11:07:36,   23 Mars

‘’A quelle mesure le Gouvernement azerbaïdjanais est-il censé de représenter le peuple azerbaïdjanais’’, se demande le Premier ministre arménien


EREVAN, LE 12 FEVRIER, ARMENPRESS: Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian a évoqué le règlement du conflit du Haut Karabakh. Comme le rapporte «Armenpress», le Premier ministre a présenté en détails la situation actuelle et il s’est demandé à quel point le Président azerbaïdjanais était censé de parler au nom du peuple azerbaïdjanais.

«Nous disons, que le Premier ministre arménien, moi personnellement, je peux négocier au nom de la République d’Arménie dans le contexte du conflit du Haut Karabakh et je ne peux pas le faire au nom de la République d’Artsakh car le peuple d’Artsakh ne m’a pas élu Premier ministre et n’a pas  participé aux élections législatives arméniennes, c’est pourquoi ni le Premier ministre, ni l’Assemblée nationale ne sont pas délégués par elle pour négocier à son nom. Mais le peuple d’Artsakh a ses élections, élit son Assemblée nationale, son Président et a créé des organes auquels il a conféré le droit de le représenter. Par conséquent, nous disons que c’est le Karabakh qui doit se représenter dans le contexte du règlement du conflit du Haut Karabakh. Nous affirmons que  nous ne prendrons pas de décision à la place du Karabakh;nous pouvons prendre des décisions à notre place. D’autre part, nous constatons que l’Arménie est le garant de la sécurité du Karabakh et il faut que le représentant du Karabakh participe aux négociations car c’est ce qui était le format des négociations de Budapest en 1994 et le Karabakh était l’une des parties des négociations.

En réponse à cette affirmation, l'Azerbaïdjan déclare qu’en ce cas il faudrait que la communauté azerbaïdjanaise du Karabakh soit représentée aussi.

Notre réponse est que ces gens-là aujourd’hui aussi participent aux négociations et y ont toujours participé car ils sont citoyens azerbaïdjanais, participent aux élections législatives et présidentielles, c’est leur vote qui décide qui sera le Président d'Azerbaïdjan, par conséquent, ils ont leur représentant dans le format des négociations en la personne du Président azerbaïdjanais.

En effet, par cette affirmation, le  Gouvernement azerbaïdjanais fait penser que dans leur pays il existerait des citoyens, notamment, les Azerbaïdjanais qui ont vécu au Karabakh par le passé, qu’il ne pourrait pas représenter et n’avait pas leur mandat.  Si c’est vraiment ce qu’il affirme, nous aimerions savoir s’il existe d’autres citoyens dans leur pays que le Président d’Artsakh ne représenterait pas. Par exemple, la minorité talich ou celle de Kirovabad ou de Ghazakh.

Une question surgit alors quel est le nombre de ces citoyens et à quelle mesure le Gouvernement d'Azerbaïdjan a le pouvoir de négocier au nom du peuple d’Artsakh?.», a déclaré M. Pachinian.




A ce même sujet

… dernière nouvelle "Karabakh conflict"
Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain



Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page