L'heure à Erevan: 11:07:36,   18 Juillet

Nouvelles charges retenues contre Armen Grigoran


EREVAN, LE 12 DÉCEMBRE, ARMENPRESS: Trois nouvelles charges ont été retenues contre Armen Grigorian, ancien Secrétaire du Conseil de sécurité nationale de l’Arménie et ancien vice-Premier ministre. Comme le rapporte «Armenpress», c’est ce qu’à indiqué son avocat.

L’avocat a dit qu’ Armen Gevorgian était inculpé du soutien au renversement de l’ordre constitutionnel, de la corruption passive et de la légalisation des biens obtenus illégalement.

Une autre charge avait déjà été retenue pour entraver la réalisation de la justice.

L’audience de l’examen du placement en détention provisoire d’Armen Gevorgian aurait du se tenir le 12 décembre. Or, elle a été reporté  et sera tenue le 13 décembre à 10:30.

L'audience sera présidé par le juge Arman Hovhannissian.

Sassoun Khatchatrian, chef du service spécial d'enquête avait annoncé lors de son interview sur la chaîne publique du 3 août qu’un acte d'accusation avait été déposé contre Armen Gevorgian, Secrétaire du Conseil de la sécurité pendant les événements du 1e mars.

«J’avais une nouvelle sur Armen Gevorgian. Je l’annoncerai pour la première fois à  votre émission. Un acte d’accusation a été déposé contre lui, mais il n’est pas accusé du renversement de l’ordre constitutionnel»,a dit  Monsieur Khatchatrian.

Selon lui, l’acte d’accusation avait été déposé à la base de la publication de «Wikileaks». «Selon cette publication, les opposants à Serge Sarkissian avait contesté les résultats des élections. La Cour constitutionnelle devrait trancher en la matière et de la pression a été exercée sur le juge Valeri Poghossian.  Il s’est adressé à l’Ambassade Des Etats-Unis et a informé qu’on essayait de faire pression sur lui à travers son frère qui travaillait à l’administration du Président Robert Kotcharian. L'enquête a démontré que les publications de wikileaks étaient justes. Il s’est avéré qu’Armen Grigorian et un autre fonctionnaire ont essayé de faire pression sur Valeri Poghosian. Ils ont probablement réussi car Valeri Poghossian n’a pas participé au vote»,a détaillé Sassoun Khatchatrian.

Il a noté qu’un acte d’accusation a été déposé contre Armen Grigorian  en vertu de l’alinéa 3 de l’article 332 du Code pénal du chef d’entraver  la réalisation de la justice et il est passible de 6 ans de prison.

Armen Grigorian a été également convoqué comme témoin pour l’affaire du 1e mars.

Karen Khatchatrian




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page