L'heure à Erevan: 11:07:36,   19 Février

“L’Arménie sera un Etat plus coté par les pays démocratiques”, Garik Qeryan


EREVAN, LE 10 DÉCEMBRE, ARMENPRESS: Les résultats des élections législatives anticipées n’étaient pas surprenants pour Garik Qeryan, politologue, chef de la  chaire des instituts et des processus politiques de la faculté des relations internationales de l’Université d’Etat d’Arménie. Selon lui, personne ne remettait en questions la victoire du bloc  «Mon pas» et il était clair quels étaient les forces politiques représentées à l’Assemblée générale.

«L’Assemblée de demain ne sera pas si polarisé, on n’aura pas des forces politiqus les unes contre les autres par une une ligne politiques radicale. Et les partis  «Arménie prospère», et «Arménie lumineuse» ont une attitude loyale envers le bloc «Mon pas» . Certes, «l’Arménie lumineuse» notait, qu’il serait une force politique opposée, néanmoins, il a été avec la force au pouvoir dans le bloc  «Issue», a salué la révolution et n’a jamais critiqué sévèrement le parti «Contrat civile». J’admets qu’il puisse être une opposition mais pas radicale»,a dit Garik Qeroyan.

Le politiologue a noté que ces élections étaient libres et équitables. Selon lui, la tenue des élections du Conseil municipal et des élections législatives anticipées à un tel niveau,  était un grand acquis.

«Il est indubitable et clair que l’Arménie sera considérée un État plus coté par les pays démocratiques car les élections en Arménie sont considérées libres et équitables. L’Arménie entretiendra des relations en tant qu’un Gouvernement légitime et avec l’image  d’un pays démocratique. C’est un grand pas important qui pourra avoir son influence sur le progrès dans la question d’Artsakh »,a ajouté Garik Qeryan.

En parlant des partis qui n’ont pas franchi le seuil requis Garik Qeryan a noté que les partis qui avaient  été créés il y a quelques mois et qui avaient acquis 1% lors des élections, ont beaucoup de choses à faire. S’ils ont suffisamment de volonté politique, au cours de cinq années essayeront de se confirmer dans les processus politiques. Quant aux partis ayant une longue expérience et n'ayant pas franchi le seuil, là il y avait la nécessité de sérieux changements.

«Il faut penser à une nouvelle image de marque. Si ces forces politiques continuent à suivre la même ligne politique et ont la même image, les mêmes leaders, lors des prochaines élections ils n’auront pas même ces 2-3 %. Evidemment, tout dépend du succès du Gouvernement actuel dans le règlement du conflit d’Artsakh et dans l’amélioration de la situation sociale. Tout cela influencera à la fois la cote des forces qui ne sont pas représentées au Parlement et celle du parti au pouvoir»,a expliqué le politologue.  

Selon les résultats préliminaires de la Commission électorale centrale les votes sont répartis de manière suivante:

Le Bloc «Mon pas»- 70.44 %  ou 884849 votes

Parti «Arménie prospère»- 8,27 % ou  103837 votes

Parti «Arménie lumineuse»-6,37% ou  80049 votes

Parti Républicain d’Arménie  - 4.7 % ou 59068 votes

Parti «Fédération révolutionnaire arménienne»- 3.89% ou 48822 votes

Le bloc: «Nous»- 2 % ou 25174 votes

Le parti «Les enragés de Sassoun» -1,82 % ou 22868  votes

«Pays des lois»- 0,99 % ou 12390  votes

Parti socio-démocrate «Décision du citoyen»-0.68 % ou 8533 votes

Parti «Renaissance chrétienne populaire»-0,51 % ou 6460 votes

Parti «Progrès national»-0,33% ou  4122 votes




Dernières nouvelles

Toutes les nouvelles    

  Demain



Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
Яндекс.Метрика
Configrations de la page