L'heure à Erevan: 11:07,   30 Mai 2024

Message de félicitations du Premier ministre Nikol Pashinyan à l'occasion du Nouvel An et de Noël

Message de félicitations du Premier ministre Nikol Pashinyan à l'occasion du Nouvel An et 
de Noël

EREVAN, 1er JANVIER, ARMENPRESS: Le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan a adressé un message de félicitations à l'occasion du Nouvel An et de Noël, a annoncé le bureau du Premier ministre. Le message dit:

“Cher peuple, chers citoyens de la République d'Arménie,

L'année 2023 fond sous nos yeux, et dans quelques minutes, 2024 entrera dans nos maisons comme un jeune homme ardent.

Nous fermons également l'année 2023 avec des taux de croissance économique élevés, et je voudrais tout d'abord remercier les personnes qui ont travaillé en 2023, qui ont été créatives, qui ont créé de la valeur ajoutée et qui ont payé les impôts prévus par la loi.

Tout d'abord, c'est grâce à ces personnes que nous avons pu doubler les salaires des militaires et des enseignants, et aujourd'hui il y a des enseignants et des militaires en service dans notre pays qui reçoivent des salaires de 450 à 500 000 drams.

C'est grâce aux personnes qui travaillent, créent au travail et paient les impôts prévus par la loi que nous avons pu répondre aux besoins fondamentaux de nos frères et sœurs qui sont devenus des réfugiés du Haut-Karabakh.

C'est grâce aux personnes qui travaillent, créent au travail et paient les impôts prévus par la loi que, pour la première fois dans l'histoire de la Troisième République, nous avons pu faire correspondre les pensions minimales de base avec le panier alimentaire minimal.

C'est grâce aux personnes qui travaillent, créent au travail et paient les impôts prévus par la loi que, pour la troisième année consécutive, à partir du 1er janvier, les salaires des chercheurs augmenteront.

C'est grâce aux personnes qui sont créatives au travail, qui apportent de nouvelles idées et qui n'ont pas peur de la responsabilité de la mise en œuvre de ces idées que 190 000 emplois ont été créés en Arménie depuis 2018.

Ces personnes qui travaillent, créent au travail et paient les impôts prévus par la loi méritent éloges et gratitude, et j'espère que la ferveur apportée par 2024 leur donnera une nouvelle charge, une nouvelle force, de nouvelles idées.

Cher peuple, chers compatriotes,

En tant que Premier ministre de la République d'Arménie, c'est la sixième fois que je vous adresse mon message de Nouvel An. La rétrospective de notre parcours commun suscite des sentiments de douleur, de regret, mais aussi de fierté. Nous avons beaucoup parlé et parlons encore de douleur et de regret, mais en cette veille de Nouvel An, je voudrais exprimer à chacun d'entre vous mon humilité et ma fierté d'avoir pu, avec le lourd fardeau qui pesait sur nos épaules, conduire notre État, la République d'Arménie, sur le chemin difficile du renforcement de l'indépendance et de la souveraineté.

En pensant au chemin que nous avons parcouru, je comprends que cette histoire dépasse la compréhension des bonnes et des mauvaises décisions, et que nous suivons la seule voie possible, aussi cruelle soit-elle, qui nous permettra d'hériter d'un État pour nos générations.

Nous avons parcouru la majeure partie de ce chemin, mais nous ne sommes pas protégés contre les nouvelles épreuves et difficultés à venir, et nous ne devons pas faiblir, ne pas hésiter dans notre détermination à avoir un État indépendant et à faire hériter cet État à nos générations.

Je tiens également à présenter mes excuses à tous, à chacun d'entre vous, à tous les citoyens de la République d'Arménie, à tous nos frères et sœurs qui sont devenus des réfugiés du Haut-Karabakh, pour les souffrances que vous avez endurées ces dernières années.

Je m'excuse non pas parce que j'ai commis un crime devant vous ou que j'ai oublié un seul instant toute responsabilité ou engagement envers vous, mais parce que je sais ce que vous ressentez et que je ressens la même chose.

Mais ce sentiment ne peut en aucun cas ébranler mon engagement en tant que chef de l'État, d’où il résulte que toutes mes décisions et actions doivent être fondées sur les intérêts de l'État de la République d'Arménie. C'est pourquoi je considère qu'il est prioritaire de trouver des formules pour réguler et approfondir les relations avec nos voisins dans notre région et je continuerai à poursuivre cette voie avec détermination en faveur de l'État, en faveur de l'avenir, en faveur des générations.

Il est du devoir du chef de l'État de répéter sans relâche et constamment que nous devons comprendre beaucoup de choses de manière plus complète, que nous devons examiner et reconsidérer beaucoup de choses afin de comprendre irrévocablement que la patrie c’est l'État.

La patrie c'est l'État. Si tu aimes ta patrie, renforce ton État!

La patrie, c'est l'État. Si tu aimes ta patrie, paie tes impôts! 

La patrie, c'est l'État. Si tu aimes ta patrie, améliore ton éducation!

La patrie, c'est l'État. Si tu aimes ta patrie, oeuvre pour ton bien et celui de ton pays, deviens riche et enrichis!

C'est ça l'intérêt de l'État de la République d'Arménie. Il devrait être un guide et un point de référence pour nous tous, et je suis convaincu que 2024, ce jeune homme ardent, deviendra pour nous un symbole de l'État et de la compréhension de l'État.

Cher peuple, chers compatriotes,

Emplissez vos verres et portons un toast à la République d'Arménie.

Gloire aux martyrs et Vive la République d'Arménie.

Vive la République d'Arménie!

Joyeux Noël et Bonne Année!”

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: contact@armenpress.am