L'heure à Erevan: 11:07,   13 Avril 2024

Le cessez-le-feu ne signifie pas que la participation de l'Arménie à des actions militaires n'est plus à l'ordre du jour

Le cessez-le-feu ne signifie pas que la participation de l'Arménie à des actions militaires 
n'est plus à l'ordre du jour

EREVAN, 21 SEPTEMBRE, ARMENPRESS: Le Premier ministre arménien Nikol Pashinyan a indiqué que l'établissement d'un cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh ne signifie pas que la question de l'implication de l'Arménie dans des opérations militaires n'est plus à l'ordre du jour de l'Azerbaïdjan.

Le Premier ministre a rappelé que, comme il l'avait déclaré le premier jour de l'offensive sur le Haut-Karabakh, l'un des objectifs de ce processus est d'impliquer l'Arménie dans des opérations militaires.

"L'objectif est également de créer le chaos en Arménie. Le fait qu'un cessez-le-feu ait été établi dans le Haut-Karabakh ne signifie pas qu'il n'est plus à l'ordre du jour de ceux qui l'ont instauré", a déclaré M. Pashinyan.

L'Arménie n'a pas participé aux négociations sur les conditions du cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh, ni aux discussions sur les termes de ce document.

"Nous savions que ce processus était en cours, mais nous n'y avons pas participé. J'ai exprimé ma perplexité, car il est fait mention du retrait des unités des forces armées arméniennes du Haut-Karabakh, dans les conditions que nous avons avancées, à savoir que l'Arménie n'a pas d'armée dans le Haut-Karabakh", a déclaré le Premier ministre.

 








youtube

AIM banner Website Ad Banner.jpg (235 KB)

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]