L'heure à Erevan: 11:07,   19 Mai 2024

L'Iran rivalise avec Israël pour exercer une influence en Azerbaïdjan, selon un expert

L'Iran rivalise avec Israël pour exercer une influence en Azerbaïdjan, selon un expert

EREVAN, 13 JUIN, ARMENPRESS: L'Azerbaïdjan ne cherche généralement pas à stopper complètement ses relations avec l'Iran, mais plutôt à pousser l'Iran à lancer la section Rasht-Astara du corridor Nord-Sud et à construire le chemin de fer long de 162 km, selon l'expert sur l'Iran Harut Artin Arakelyan.

L'Azerbaïdjan a déjà atteint son objectif puisque la Russie et l'Iran ont déjà accepté d'investir des ressources communes pour lancer cette section, a déclaré Arakelyan à ARMENPRESS, parlant des perspectives de réouverture de l'ambassade azerbaïdjanaise à Téhéran.

Nasser Kanaani, représentant officiel du ministère iranien des Affaires étrangères, a déclaré précédemment que les négociations entre Téhéran et Bakou passaient désormais de la phase des tensions à celle des discussions sur la réouverture de l'ambassade azerbaïdjanaise à Téhéran.

"L'Iran fait preuve d'une diplomatie unique, il n'est pas pressé et laisse du temps pour résoudre de nombreux problèmes. Néanmoins, pour renforcer le contrôle sur l'Azerbaïdjan et l'amener de son côté, rencontrer Bakou à mi-chemin dans les questions logistiques régionales sera certainement utilisé dans la politique étrangère de l'Iran comme une orientation importante. Les parties parviendront à ce que la réouverture de l'ambassade d'Azerbaïdjan soit directement liée au lancement du corridor Nord-Sud à travers le territoire azerbaïdjanais", a déclaré Arakelyan.

L'expert a déclaré que les discussions sur la réouverture de l'ambassade d'Azerbaïdjan à Téhéran étaient certainement attendues. En outre, ce n'est pas principalement le souhait de l'Azerbaïdjan, car l'objectif de ses sponsors, en particulier Israël, est de répandre des sentiments anti-iraniens. C'est la raison pour laquelle l'Iran continue à mener des exercices militaires, parce que ces exercices ont essentiellement un caractère préventif.

Néanmoins, selon Arakelyan, il y aura toujours des querelles entre les deux pays, en particulier dans le secteur des médias, car les rivaux de l'Iran, Israël et le Royaume-Uni, ont une grande influence sur l'Azerbaïdjan, et ils essaieront de limiter les aspirations de l'Iran dans le Caucase du Sud, mais si l'Iran devait normaliser ses relations avec l'Azerbaïdjan, il renforcerait ainsi ses positions dans la région.

Selon Arakelyan, l'Iran ne parviendra toutefois pas à rallier complètement l'Azerbaïdjan à sa cause et à en garder le contrôle ; il cherchera donc à le traiter comme un collègue, en empêchant l'influence notamment d'Israël, qui tente de développer des liens de bon voisinage avec tous les voisins de l'Iran et de créer des obstacles pour Téhéran dans la région.

"Ce n'est pas comme si l'Iran regardait tout cela en silence, Téhéran a récemment présenté son arsenal de défense aérienne, des missiles balistiques d'une portée de 1400 kilomètres. L'Iran renforce simultanément ses positions au Liban, en Syrie et en Irak, montrant qu'il peut contrer avec succès Israël et lui faire concurrence pour étendre ses zones d'influence en Azerbaïdjan. En coopérant, les gouvernements iranien et azerbaïdjanais seront en mesure de réduire au silence les éléments anti-iraniens en Azerbaïdjan", a déclaré l'expert.

Si les relations entre l'Azerbaïdjan et l'Iran se normalisent, l'Arménie disposera également d'un levier pour supprimer les empiètements de l'Azerbaïdjan en établissant des liens plus étroits avec l'Iran, et la stabilité régionale fait donc partie des intérêts vitaux de l'Arménie, a ajouté l'expert.








youtube

AIM banner Website Ad Banner.jpg (235 KB)

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: contact@armenpress.am