L'heure à Erevan: 11:07,   15 Avril 2024

Le rapport 2022 de l'administration Pashinyan mentionne les orientations des pourparlers avec l'Azerbaïdjan

Le rapport 2022 de l'administration Pashinyan mentionne les orientations des pourparlers 
avec l'Azerbaïdjan

EREVAN, 17 AVRIL, ARMENPRESS: L'administration Pashinyan a publié le rapport du programme gouvernemental pour 2022, mentionnant des détails sur les négociations avec l'Azerbaïdjan. 

Les pourparlers avec l'Azerbaïdjan se sont déroulés dans les directions principales suivantes:

  • Traité de paix et établissement de relations
  • Règlement du conflit du Haut-Karabakh
  • Déblocage des transports régionaux et des connexions économiques
  • Délimitation et sécurité
  • Questions humanitaires

Pour l'Arménie, il est toujours acceptable de séparer la signature du traité de paix du processus de règlement du conflit du Haut-Karabakh, à condition que des mécanismes internationaux de discussion entre Stepanakert et Bakou soient mis en place. La formation de mécanismes garantis pour traiter de la sécurité et des droits des Arméniens du Haut-Karabakh - là encore avec une visibilité et une implication internationales - est importante pour l'Arménie.

Dans le contexte du traité entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, le développement de garanties de sécurité sur les 29 800 kilomètres carrés du territoire arménien est crucial pour le gouvernement arménien, de même que la formation d'un mécanisme pratique pour régler les éventuelles interprétations fausses et les différends concernant le texte du traité.

Le rapport note qu'à la suite des réunions du 6 octobre 2022 à Prague et du 31 octobre à Sochi, l'Arménie et l'Azerbaïdjan ont confirmé leur engagement à reconnaître mutuellement leur intégrité territoriale et leur souveraineté sur la base de la Charte des Nations Unies et de la Déclaration d'Alma Ata de 1991. Dans la déclaration de Sotchi, les deux pays ont clairement convenu de s'abstenir de recourir à la force ou à la menace de la force, et de discuter et de résoudre toutes les questions litigieuses en respectant exclusivement les principes de souveraineté et d'intégrité territoriale.

Le rapport ajoute que l'Arménie est intéressée par le déblocage des connexions économiques et de transport régionales et qu'elle est prête à le mettre en œuvre dès que possible en vertu de la législation arménienne dans le cadre du projet de carrefour arménien. Les nouvelles possibilités de circulation des marchandises, des biens et des citoyens augmenteront considérablement l'attrait du carrefour arménien pour le transport international et régional de passagers et de marchandises, et mettront en valeur le rôle logistique inexploité de l'Arménie dans la région, ce qui, à son tour, apportera des garanties supplémentaires en matière de sécurité et de stabilité.

Des accords sur un certain nombre de questions humanitaires avec l'Azerbaïdjan restent en suspens. Malgré les termes de la déclaration trilatérale du 9 novembre 2020, l'Azerbaïdjan continue de détenir 33 ressortissants arméniens capturés. L'Arménie poursuit la question du retour de ses ressortissants devant toutes les instances internationales, y compris la CEDH et la CIJ.

31 captifs ont été rapatriés en 2022.

La question des personnes disparues reste importante dans les relations entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. 975 personnes du côté arménien sont portées disparues (777 lors de la première guerre du Haut-Karabakh, 196 lors de la deuxième guerre du Haut-Karabakh et 2 lors de l'agression azerbaïdjanaise de septembre).

En 2022, l'Arménie a transmis à l'Azerbaïdjan trois cartes indiquant l'emplacement possible des restes de 35 Azerbaïdjanais présumés disparus.

En 2022, l'Arménie dépose 4 plaintes contre l'Azerbaïdjan devant la CEDH concernant les violations massives des droits de l'homme pendant la guerre de 2020 et les deux mois suivants, la torture, les mauvais traitements, les meurtres, les violations du droit à la propriété et d'autres droits, les procès illégaux contre les prisonniers de guerre, les violations des droits de l'homme résultant de l'occupation azérie du territoire souverain de l'Arménie, les événements de Paroukh et Karaglukh et le corridor de Latchine.

En 2022, l'Arménie a également déposé une plainte contre l'Azerbaïdjan devant la Cour internationale de justice au titre de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de discrimination raciale.

Dans toutes les requêtes interétatiques, l'Arménie a demandé des compensations pour les dommages matériels et immatériels.

Le Premier ministre arménien et le président azerbaïdjanais ont tenu cinq réunions sous l'égide de l'UE, une réunion sous l'égide de la Russie et une autre sous l'égide des États-Unis en 2022.








youtube

AIM banner Website Ad Banner.jpg (235 KB)

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]