L'heure à Erevan: 11:07,   25 Mai 2024

Entretien exclusif d'ARMENPRESS avec le maire de Stepanakert sur les programmes de redressement d'après-guerre

Entretien exclusif d'ARMENPRESS avec le maire de Stepanakert sur les programmes de 
redressement d'après-guerre

EREVAN, 12 OCTOBRE, ARMENPRESS: Le maire de Stepanakert, Davit Sargsyan, a parlé des programmes de redressement d'après-guerre, des travaux de construction en cours, de la démographie et d'autres questions liées à la vie d'après-guerre dans la capitale de l'Artsakh.

"Pendant la guerre, outre le secteur privé, les équipements publics et les immeubles à appartements multiples, d'autres infrastructures ont également été gravement touchées. Ces infrastructures ont été ciblées de manière intentionnelle par les forces azéries. Le réseau électrique a été particulièrement touché par les tirs ennemis. L'ensemble du territoire de la ville étant soumis à des bombardements constants, le système de transport et d'éclairage, ainsi que le réseau de distribution d'eau ont été sérieusement endommagés. Grâce à nos entreprises municipales et à nos organisations partenaires, les infrastructures de la ville de Stepanakert sont aujourd'hui entièrement restaurées. J'invite tous ceux qui ont des doutes à visiter notre ville et à se persuader. La ville a surtout surmonté les dégâts matériels. Il reste des traces de la guerre à certains endroits, mais leur élimination est en cours", a déclaré le maire à ARMENPRESS, interrogé sur le processus de restauration.

Les projets de construction en cours dans la ville sont réalisés avec des fonds municipaux et des fonds d'État dans le cadre de programmes de construction de capital.

ARMENPRESS : Après la guerre, de nombreuses familles déplacées ont déménagé à Stepanakert. Cela a-t-il causé des problèmes ? Quelles spécificités positives l'augmentation de la population a-t-elle apportées ?

Maire Sargsyan : Nous sommes tous conscients que les personnes déplacées ont de nombreux problèmes, allant du logement aux questions psychologiques. En effet, des agences gouvernementales respectives ont été mises en place après la guerre pour résoudre ces problèmes, mais ceux qui ont déménagé à Stepanakert s'adressent naturellement à la mairie dans de nombreux cas. Nous les aidons autant que nous le pouvons. Stepanakert est la maison de chaque Artsakhi, c'est pourquoi le gouvernement a accueilli tous nos compatriotes qui ont perdu leur maison. C'est juste que cette augmentation brutale de la population était inattendue et non planifiée, ce qui a entraîné une surcharge importante des infrastructures de la ville. Mais je ne me plains pas. Moi-même et tout le personnel de la mairie, ainsi que les organisations municipales, sommes prêts à travailler avec une diligence multipliée pour résoudre les problèmes de nos compatriotes sinistrés dans les meilleurs délais. Chacun d'entre eux a apporté sa propre individualité à Stepanakert, a apporté de nouvelles couleurs à notre ville, la rendant plus diverse et plus attrayante", a déclaré le maire Davit Sargsyan.

La mairie se concentre sur le développement de la périphérie de la ville car le développement proportionnel de Stepanakert est une priorité.

ARMENPRESS : A quel stade en est la rénovation de l'école n°10, qui a subi des dommages majeurs pendant le bombardement ?

Maire Sargsyan : Permettez-moi de dire que le bâtiment de cette école a été désigné comme impropre à l'utilisation par les experts avant même la guerre. L'état du bâtiment s'est encore détérioré après le bombardement. Ainsi, l'objectif est maintenant de le reconstruire complètement, et pas seulement de le rénover. Les travaux comprendront des renforcements et le relèvement des niveaux de résistance sismique. Des travaux importants ont déjà été réalisés. Le processus se poursuit maintenant. Bientôt, 10 salles de classe nouvellement reconstruites seront mises en service. Des travaux intérieurs sont en cours dans une partie du bâtiment, et le toit est en train d'être remplacé dans une autre partie.

La ville prévoit également de rénover le cimetière de la Première Guerre d'Artsakh après avoir récemment achevé la construction d'un nouveau cimetière militaire, officiellement connu sous le nom de Cimetière Fraternel-Panthéon au Mémorial de Stepanakert.

Interrogé sur les relations entre Stepanakert et Erevan et sur les liens de la capitale de l'Artsakh avec d'autres villes d'Arménie, le maire a fait l'éloge des liens avec Erevan et a déclaré qu'ils appréciaient beaucoup la coopération. Il a noté qu'Erevan a accueilli de nombreux résidents de l'Artsakh pendant la guerre, et que le conseil municipal d'Erevan a apporté un soutien important à la restauration et à la modernisation des infrastructures de Stepanakert qui ont été touchées par les frappes azéries. "Cette coopération se poursuit toujours à différents niveaux. Nous avons de nombreux programmes conjoints prévus, mais leur mise en œuvre dépend de la présence de la paix en Artsakh et en Arménie", a-t-il déclaré, ajoutant que la ville de Stepanakert coopère également avec des villes de Syunik, telles que Kapan et Kajaran.

ARMENPRESS : Quel est le problème le plus urgent à résoudre à Stepanakert en ce moment ?

Maire Sargsyan : Assurer la sécurité est la question la plus urgente, à la fois à Stepanakert et ailleurs en Artsakh.

 

Van Novikov








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Digital-Card---250x295.jpg (26 KB)

12.png (9 KB)

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: contact@armenpress.am