L'heure à Erevan: 11:07:36,   12 Août 2022

L'ANCA partage les conclusions de sa récente mission d'enquête en Artsakh

L'ANCA partage les conclusions de sa récente mission d'enquête en Artsakh

EREVAN, 2 JUILLET, ARMENPRESS. La directrice des affaires gouvernementales de l'Armenian National Committee of America (ANCA), Tereza Yerimyan, a fait part des conclusions de sa récente mission d'enquête de trois personnes en Artsakh dans un témoignage soumis cette semaine au panel du Sénat américain chargé de rédiger le projet de loi sur l'aide étrangère pour l'année fiscale 23, rapporte l'ANCA.

Mme Yerimyan a souligné les appels lancés de longue date en faveur de l'arrêt de l'aide militaire américaine à l'Azerbaïdjan et de l'octroi d'une aide de 50 millions de dollars à l'Artsakh (Nagorny Karabakh), dont le besoin est urgent.

"De retour d'une mission d'enquête en Artsakh, je peux témoigner de l'impact humanitaire dévastateur de l'agression de l'Azerbaïdjan contre la population civile de l'Artsakh", a déclaré Mme Yerimyan. "Pas moins de 100 000 Arméniens ont été déplacés. De nombreuses écoles et hôpitaux, détruits pendant la guerre, sont toujours en ruines. D'innombrables maisons restent inhabitables. La maternité de l'hôpital d'État a été rendue complètement inutilisable. En plus d'avoir perdu au moins 70 % de leurs terres indigènes, les Arméniens d'Artsakh vivent désormais dans un paysage jonché de mines terrestres et, surtout, de munitions non explosées, ce qui constitue une menace pour la vie quotidienne des enfants et des familles."

Mme Yerimyan a poursuivi : "L'Azerbaïdjan, pour sa part, continue de détenir illégalement et de maltraiter des prisonniers de guerre arméniens, en violation de l'accord de cessez-le-feu et des propres engagements de Bakou en vertu du droit international. Lors de notre récente visite de l'ANCA en Artsakh, nous avons interrogé un prisonnier de guerre rapatrié - une civile de 80 ans qui a été capturée dans la maison de son village, a assisté au passage à tabac de son mari et a été torturée elle-même."

L'équipe de l'ANCA a discuté des défis géopolitiques de l'Artsakh avec le ministre des Affaires étrangères David Babayan et a appris de nouveaux détails sur le sort des 100 000 réfugiés arméniens chassés de leurs maisons ancestrales pendant la guerre de 2020 par le ministre du Développement social et des migrations de la République d'Artsakh Armine Petrosyan.  Le médiateur des droits de l'homme de l'Artsakh, Gegham Stepanyan, a discuté des effets des attaques continues de l'Azerbaïdjan sur les villages frontaliers et des problèmes d'eau et de gaz auxquels la population de l'Artsakh est confrontée.  Lors de rencontres avec Vardan Tadevosyan, le fondateur et directeur du centre de réhabilitation Lady Cox, l'équipe de l'ANCA en a appris davantage sur l'aide qui change la vie que le centre apporte aux soldats et aux civils blessés pendant la guerre d'Artsakh de 2020, tout en travaillant avec des enfants et des adultes souffrant de handicaps physiques et mentaux. L'équipe de l'ANCA a également rencontré des représentants du HALO Trust, dont les efforts de déminage ont sauvé d'innombrables vies en Artsakh depuis plus de deux décennies, en partie grâce à l'aide américaine soutenue par l'ANCA.

Mme Yerimyan a fait valoir que le Congrès devrait tenir le régime d'Aliyev pour responsable du nettoyage ethnique de l'Artsakh et de l'occupation continue par Bakou du territoire arménien souverain en coupant toute aide militaire américaine à ses forces armées. Elle a également insisté sur la nécessité d'investir dans le développement à long terme de l'Artsakh, afin d'aider ses familles à "reconstruire leur vie et à se réinstaller en toute sécurité sur leur patrie arménienne".

En mai, Mme Yerimyan, le directeur informatique de l'ANCA, Nerses Semerjian, et le directeur des programmes, Alex Manoukian, ont été rejoints par Gevorg Ghukasyan, d'ANC International, pour une mission d'enquête d'une semaine en Artsakh.  Pendant leur séjour, ils ont travaillé en étroite collaboration avec l'ANC de l'Artsakh, qui a été lancée en septembre 2021, pour se concentrer sur la protection des droits des citoyens de l'Artsakh, la reconnaissance internationale de la République de l'Artsakh et la restauration de l'intégrité territoriale de l'Artsakh.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]