L'heure à Erevan: 11:07:36,   14 Août 2022

Déclaration du MAE d'Arménie sur la violation du régime de cessez-le-feu par les forces armées azerbaïdjanaises

Déclaration du MAE d'Arménie sur la violation du régime de cessez-le-feu par les forces armées 
azerbaïdjanaises

EREVAN, 29 MAI, ARMENPRESS. Dans un communiqué daté du dimanche 29 mai, l’Arménie demande des comptes à propos de la violation du cessez-le-feu de l’Azerbaidjan qui a coûté la vie à deux nouveaux soldats:

" Nous condamnons fermement la violation flagrante du cessez-le-feu par les forces armées azerbaïdjanaises dans la direction du sud-est de la zone frontalière de l’Arménie le 28 mai, à la suite de laquelle Davit Vardanyan, un militaire des forces armées arméniennes, a été tué. Nous adressons nos plus sincères condoléances et notre soutien aux membres de la famille et aux proches du soldat décédé.

Il convient de noter que cette provocation a été précédée par les déclarations non constructives, bellicistes et expansionnistes du Président de l’Azerbaïdjan le 27 mai, qui comportaient des aspirations vers le territoire souverain de la République d’Arménie.

À cet égard, nous tenons à rappeler que les unités des forces armées azerbaïdjanaises ont illégalement envahi le territoire souverain de la République d’Arménie dans la région de Sotk-Khoznavar depuis mai 2021, et ont occupé une superficie de plus de 45 kilomètres carrés.

Les provocations et incidents similaires commis le 28 mai et, précédemment, les violations régulières du cessez-le-feu justifient une fois de plus la nécessité d’un retrait miroir des troupes de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et le déploiement d’une mission d’observation dans la zone frontalière, qui a été soulevée à plusieurs reprises par la partie arménienne.

Compte tenu du fait que la Commission sur la délimitation et la sécurité de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan a déjà commencé ses travaux, cet incident devrait être examiné et évalué par la commission.

En même temps, nous voudrions rappeler que les conséquences de la précédente violation flagrante de la déclaration du 9 novembre 2020, à la suite de laquelle les forces armées azerbaïdjanaises ont envahi le village de Parukh dans le Haut-Karabakh - dans la zone de responsabilité du contingent de maintien de la paix russe, n’ont pas encore été éliminées.

Nous considérons qu’il est important que les pays coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE, l’OTSC, l’Union européenne et l’ensemble de la communauté internationale procèdent à une évaluation adéquate et ciblée des actions et déclarations provocatrices de l’Azerbaïdjan, de sa rhétorique agressive visant à saper les efforts de paix dans le Caucase du Sud.

Nous appelons les dirigeants azerbaïdjanais à s’abstenir de toute action et de toute rhétorique provocatrices et à mettre en œuvre les engagements qu’ils ont pris dans le cadre des déclarations trilatérales et des réunions de Bruxelles en vue d’établir la stabilité et la sécurité dans la région."

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]