L'heure à Erevan: 11:07:36,   24 Mai

Les activités du service ont été abordées lors de la séance du Cabinet

Les activités du service ont été abordées lors de la séance du Cabinet

EREVAN, 20 JANVIER, ARMENPRESS. Une séance ordinaire du Cabinet a eu lieu aujourd'hui, présidée par le Premier ministre Nikol Pashinyan.

Avant de commencer la discussion sur la question à l'ordre du jour, le Premier ministre a évoqué les activités de la police de patrouille. "Après la révolution populaire de velours non-violente en 2018, l'établissement d'un état de droit démocratique en Arménie était une question fondamentale pour nous. Et sur cette voie, l'une des réformes les plus importantes que nous avons planifiées en 2018 était la création de la Police de patrouille. Cela fait déjà plus de 6 mois que la Police de patrouille opère en Arménie, et une atmosphère très positive s'est créée autour d'elle. Lors de notre dernière réunion de travail avec le chef de la police de la République d'Arménie, nous avons résumé les résultats de notre travail."

Le Premier ministre a présenté les résultats du service de patrouille à Erevan de juillet 2021 à janvier de l'année en cours avec les résultats de la police de la circulation dans la même période de l'année précédente. "Définitivement, notre réaction positive ne concerne pas le fait que tant d'amendes ont été imposées à nos citoyens. La réaction positive concerne le fait que nous croyons qu'une certaine institution d'ordre public, une institution de respect de la loi a été établie", a déclaré le Premier ministre. Il a également été mentionné que le service de patrouille de la police sera également introduit dans les régions de Shirak et de Lori dans un avenir proche. "Je tiens également à saluer le travail effectué pour mettre en place la police de patrouille. Le processus est en cours, dans un avenir proche, nous aurons une patrouille dans les régions de Shirak et de Lori. Il est à noter que le processus n'est pas sans difficultés, à commencer par les complications dans le processus d'acquisition, jusqu'au fait qu'il y a des problèmes sur le marché des voitures. Mais nous allons avancer de manière cohérente. Et je tiens à remercier nos partenaires internationaux qui ont soutenu ce processus, en particulier l'Union européenne et le gouvernement américain. J'espère que nous réussirons à mener à bien ce processus."

L’exécutif a modifié l'une de ses décisions précédentes afin d'aligner le niveau actuel de rémunération des diplomates en poste à l'étranger sur le niveau de vie minimum des différents pays. Selon Ararat Mirzoyan, ministre des Affaires étrangères, le montant de la rémunération n'a pas changé depuis 2014. "Pendant ce temps, en raison de facteurs politiques, économiques, financiers et autres, nous avons maintenant une situation où la rémunération que nous fournissons dans de nombreux pays ne correspond même pas aux coûts minimaux requis dans ces pays et aux niveaux de vie", a déclaré le ministre. L'exactitude/approche des calculs de l'"indice national" définis par le ministère des Affaires étrangères a été vérifiée et approuvée par le représentant de la Commission de la fonction publique internationale des Nations unies.

Le gouvernement a modifié l'une de ses décisions précédentes afin de prévenir la propagation du coronavirus (COVID-19). En conséquence, il est proposé de réglementer le processus des visites, des congés réguliers et des vacances des militaires des forces armées arméniennes dans le but de prévenir et de ne pas propager le coronavirus. En particulier, les visites aux établissements pénitentiaires sont interdites si le détenu et le visiteur n'ont pas été entièrement vaccinés dans les doses prescrites ou, si au moins 28 jours ne se sont écoulés depuis leur 1er dose et dans le cas, si 14 jours se sont écoulés depuis, à compter de la date de la dernière dose.

Le gouvernement a approuvé les projets de loi portant modification du "Code civil de la République d'Arménie" et portant modification de la loi " Sur les frontières de l'État". L'objectif principal des projets de loi est de garantir la possibilité de retour des voitures en leasing. Ainsi, les problèmes éventuels liés au franchissement de la frontière par les véhicules faisant l'objet d'un crédit-bail sans le consentement du bailleur seront évités, ce qui garantira la retour du véhicule faisant l'objet de leasing.

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]