L'heure à Erevan: 11:07:36,   22 Mai

L’utilisation de la force et de la menace jugée inacceptable pour résoudre les différends frontaliers

L’utilisation de la force et de la menace jugée inacceptable pour résoudre les différends 
frontaliers

EREVAN, 8 DÉCEMBRE, ARMENPRESS. Le secrétaire d'État américain Antony Blinken, le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie Sergueï Lavrov et le ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, représentant les pays coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE, expriment leur soutien à la reprise du dialogue direct entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan sous les auspices des coprésidents du Groupe de Minsk. 

Dans une déclaration, les pays coprésidents appellent les parties à poursuivre le dialogue entre les ministres des affaires étrangères d'Arménie et d'Azerbaïdjan entamé lors des rencontres tenues à New York en septembre et à Paris en novembre, ainsi qu'à poursuivre les contacts au niveau des dirigeants afin de promouvoir une paix durable et viable dans la région.  

" Les pays coprésidents appellent l'Arménie et l'Azerbaïdjan à s'abstenir de toute rhétorique incendiaire et de toute action provocatrice et à mettre en œuvre intégralement les engagements qu'ils ont pris le 9 novembre 2020 et reconfirmés le 26 novembre 2021 dans les déclarations faites par le président de la République d'Azerbaïdjan, le premier ministre de la République d'Arménie et le président de la Fédération de Russie, ainsi que d'autres arrangements de cessez-le-feu convenus conjointement.  Les pays coprésidents appellent l'Arménie et l'Azerbaïdjan à poursuivre leur engagement sous les auspices de la coprésidence afin de réaliser des progrès concrets sur les questions humanitaires - y compris, entre autres, les détenus, le déminage, les personnes disparues, le retour volontaire des personnes déplacées et la protection des sites historiques et culturels - et à travailler de manière constructive pour résoudre d'autres questions en suspens, telles que la délimitation et la démarcation des frontières et le rétablissement des liens économiques et de transport.  Les pays coprésidents notent également avec inquiétude les récents incidents survenus à la frontière non délimitée entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan et réaffirment que le recours ou la menace du recours à la force pour résoudre les différends frontaliers est inacceptable.  Les pays coprésidents rappellent également à l'Arménie et à l'Azerbaïdjan leur obligation de se conformer aux exigences du droit humanitaire international et exhortent les parties à lever immédiatement toutes les restrictions imposées aux organisations humanitaires internationales pour accéder aux zones et aux populations touchées par le conflit. 

Les pays coprésidents encouragent les parties à accueillir les coprésidents dans la région dès que possible afin de leur permettre d'évaluer directement la situation sur le terrain, de réaliser des progrès tangibles dans la mise en œuvre des initiatives humanitaires discutées lors des rencontres susmentionnées et de parvenir à un accord sur un programme pour les engagements futurs.  Ils réitèrent également leur soutien ferme au travail continu du représentant personnel de la présidence de l'OSCE en exercice (PRCiO) dans la région et encouragent les parties à coopérer pleinement à ses efforts.   

Les pays coprésidents du Groupe de Minsk de l'OSCE réaffirment leur engagement à travailler avec les parties pour trouver des solutions globales à toutes les questions restantes liées au conflit du Haut-Karabakh ou en résultant, conformément à leur mandat, afin de promouvoir un avenir sûr, stable, prospère et pacifique pour la région du Sud-Caucase", indique la déclaration.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]