L'heure à Erevan: 11:07:36,   20 Mai

Les pays du G20 ont adopté un communiqué final du sommet de Rome

Les pays du G20 ont adopté un communiqué final du sommet de Rome

EREVAN, 31 OCTOBRE ARMENPRESS. Les responsables des 20 premières économies mondiales ont adopté dimanche une déclaration appelant à une action “significative et efficace” pour limiter le réchauffement de la planète mais ont proposé peu d’engagements concrets, suscitant la colère des défenseurs de l’environnement.

Le communiqué final ne traduit aucun engagement nouveau laissant espérer une réduction significative des émissions de gaz à effet de serre, dont les experts et les organisations environnementales soulignent l’urgence pour éviter une catastrophe.

Tout effort supplémentaire s’est heurté aux réticences des plus gros émetteurs, dont l’Allemagne, le Brésil, la Chine, les Etats-Unis et l’Inde, qui pèsent à eux seuls 80% des émissions de CO2 mondiales.

RECUL SUR LE “ZÉRO ÉMISSION NETTE”

Le communiqué final reste très en deçà des espérances des experts, faute notamment de consensus sur le rythme auquel les plus gros pollueurs peuvent parvenir au “zéro émission nette”.

Les experts des Nations unies jugent nécessaire d’y parvenir d’ici 2050 pour éviter un réchauffement qui devrait atteindre 2,7 degrés d’ici la fin du siècle sur la base des engagements actuels et si aucune mesure supplémentaire n’est prise.

Dans leur communiqué, les dirigeants du G20 reconnaissent l’importance de parvenir au “zéro émission nette” ou à la neutralité carbone “d’ici ou aux alentours de la moitié du siècle”, sans ainsi faire référence à la date de 2050.

Les dirigeants du G20 s’engagent à coopérer sur le plan technologique pour aider les pays en développement à se passer des centrales électriques fonctionnant au charbon “dès que possible”, et promettent de supprimer les subventions des énergies fossiles “à moyen terme” - des engagements là aussi trop vagues aux yeux des experts.

Plus concrètement, les pays du G20 ont annoncé la fin du financement international des centrales à charbon dès cette année. Il ne fixe en revanche aucune date pour l’élimination progressive de l’énergie au charbon, promettant seulement de le faire “dès que possible”.

Le communiqué final reconnaît enfin “l’importance” de fournir aux pays en voie de développement les 100 milliards de dollars par an que les pays riches ont promis il y a 12 ans de leur verser à partir de 2020 pour les aider à lutter contre les conséquences du changement climatique.

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]