L'heure à Erevan: 11:07:36,   18 Octobre

L’ombudsman de l’Artsakh publie une version mise à jour du rapport sur les cas de meurtre de civils

L’ombudsman de l’Artsakh publie une version mise à jour du rapport sur les cas de meurtre de 
civils

EREVAN, 28 SEPTEMBREARMENPRESS. L'Ombudsman des droits de l’homme de la République d’Artsakh a publié une version mise à jour du rapport sur les cas de meurtre de civils en Artsakh par les forces armées azerbaïdjanaises, a indiqué le Bureau du Médiateur.

Le rapport résume les données recueillies à la suite du travail d’enquête du personnel du médiateur des droits de l’homme de l’Artsakh du 27 septembre 2020 au 27 septembre 2021 sur les meurtres de civils commis par les forces armées azerbaïdjanaises soit par des frappes ciblées, soit après leur invasion des communes de l’Artsakh. Seuls les cas prouvés par des motifs indiscutables sont présentés. Le rapport fournit une brève description des circonstances du meurtre de chaque civil.

Selon les données recueillies jusqu’au 27 septembre 2021, l’identité de 80 civils tués par les forces armées azerbaïdjanaises a été révélée. 42 civils ont été tués lors de frappes à longue portée des forces armées azerbaïdjanaises, notamment de grenades propulsées par fusée, de bombardements, de bombardements et de sabotages par des groupes subversifs. 38 civils ont été tués en captivité ou au moins sous le contrôle de l’Azerbaïdjan à la suite de violences physiques, de coups de couteau, de décapitations, de tirs à bout portant et d’autres moyens directs. Sur 80 victimes civiles, 68 sont des hommes et 12 sont des femmes. 52 civils ont été tués sur le lieu de résidence, 15 sur la place publique, 11 sur le lieu de travail, 1 personne dans la prison azerbaïdjanaise. La majorité des victimes civiles sont des personnes de plus de 63 ans.

Le Médiateur des droits de l’homme a également enregistré les cas de 163 blessés civils, dont la plupart résultaient de frappes ayant entraîné la mort d’autres personnes. Le sort de deux douzaines de civils des territoires occupés par l’Azerbaïdjan reste inconnu.

Le rapport a été préparé dans une version fermée et publique. Le rapport fermé ajoute de nombreuses photos des victimes avant et après leur mort. Le rapport public a été préparé sans photos, en tenant compte des images cruelles et sensibles qu’elles contiennent.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]