L'heure à Erevan: 11:07:36,   17 Septembre

Le processus politique entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ne doit pas se dérouler sous l'influence de la force - Lacôte

Le processus politique entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ne doit pas se dérouler sous l'influence 
de la force - Lacôte

EREVAN. 28 JUILLET, ARMENPRESS. La France appelle l'Arménie et l'Azerbaïdjan à reprendre les processus politiques qui doivent être équitables et ne doivent pas se dérouler sous la force ou toute autre influence, a déclaré l'Ambassadeur de France en Arménie, Jonathan Lacôte, lors d'une conférence de presse consacrée à l'achèvement des fouilles archéologiques à Erebuni.

"En ce moment, alors que nous organisons cet événement, des opérations armées ont lieu sur le territoire de l'Arménie, dans la province de Gegharkunik. Bien sûr, nos pensées vont aux personnes tuées et à leurs familles. Nous comprenons également que cela se déroule dans un contexte d'escalade de la situation à la frontière arméno-azerbaïdjanaise. Ces développements suscitent l'inquiétude de la France, car c'est aussi une violation du cessez-le-feu, à cause de laquelle la situation sécuritaire aux frontières de l'Arménie se dégrade. Dans ce contexte, la France appelle à la reprise des processus politiques entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan, mais ce processus doit être équitable et ne doit pas se dérouler sous la force ou toute autre influence. Bien sûr, il y a des contacts entre la France, les Etats-Unis et la Russie dans le cadre du Groupe de Minsk de l'OSCE, afin d'avoir notre contribution à la normalisation de la situation", a-t-il dit.

L'ambassadeur a affirmé que la principale préoccupation de la France est la situation frontalière de l'Arménie.

"Bien sûr nous n'oublions pas les autres points de la déclaration trilatérale du 9 novembre car leur mise en œuvre pose encore des problèmes, notamment le point relatif à la libération de tous les prisonniers de guerre détenus en Azerbaïdjan", a-t-il déclaré.

Le 28 juillet, vers 03h40, les forces armées azerbaïdjanaises ont lancé une provocation et violé le cessez-le-feu dans la section nord-est de la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan. Trois militaires arméniens ont été tués, deux autres ont été blessés au combat. Les forces d'attaque azerbaïdjanaises ont été repoussées sur leurs positions initiales et ont subi des pertes. Les parties sont parvenues à un accord de cessez-le-feu par la médiation de la partie russe.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]