L'heure à Erevan: 11:07:36,   3 Août

Nikol Pashinyan a rencontré le président du parti "Arménie Honnête" Norayr Norikyan

Nikol Pashinyan a rencontré le président du parti "Arménie Honnête" Norayr Norikyan

EREVAN, 22 JUIN, ARMENPRESS. Dans le cadre des consultations avec les forces politiques extra-parlementaires, le Premier ministre par intérim Nikol Pashinyan a reçu le président du parti "Arménie Honnête" Norayr Norikyan, infome le bureau de presse du Premier ministre .

Nikol Pashinyan : Dans la mesure du possible, j'ai suivi votre campagne électorale et j'ai eu de bonnes impressions. Je suis vraiment désolé que vous n'ayez pas obtenu le nombre de voix requis pour entrer au parlement, mais je pense que c'est la particularité des élections. Il est important que la volonté de notre peuple soit fixée lors des élections. L'ordre du jour principal de notre rencontre d'aujourd'hui est le suivant : j'aimerais entendre vos idées sur les futurs développements politiques. Quels sont les projets de votre parti ? Comment voyez-vous les relations entre le gouvernement et les forces extra-parlementaires ? Comment, selon quelle formule, assurer la consolidation, qui est la composante la plus importante de la sortie de notre pays de cette situation difficile ? Et que pouvons-nous faire pour nous écouter davantage, pour que les forces extra-parlementaires entendent ce que dit le gouvernement, et que le gouvernement entende ce que disent les forces extra-parlementaires ? Je suis convaincu qu'il y a beaucoup de bonnes idées, pensées, opportunités, mais elles se perdent dans le bruit. S'il est impossible de réguler le bruit, il faut au moins extraire des éléments rationnels de ce bruit, ce qui est très important et dont l'omission est une perte d'opportunité.

Norayr Norikyan : Merci, Monsieur le Premier ministre. Merci pour l'invitation. Honnêtement, quels que soient les résultats, la confiance du public en nous, permettez-moi de dire que je considère cette période historique importante dans le contexte du deuxième article de la Constitution de la République d'Arménie, du point de vue des sentiments réels exprimés par notre gens. Néanmoins, je félicite notre peuple et vous personnellement. J'espère que dans les années à venir, les pouvoirs législatif et exécutif, naturellement dotés d'une mission très forte et responsable, mèneront des processus en profondeur dans toutes les sphères de la vie publique afin de faire une percée et d'aller de l'avant.

Je suis d'accord avec la remarque qu'après novembre 2020, notre pays traversait vraiment une certaine crise. Vous avez dit hier que cette crise politique était surmontée. Je suis d'accord avec cette évaluation. Je vois un sérieux besoin de renforcement de l'État dans les années à venir pour améliorer l'efficacité du système de gestion et des institutions de l'État.

Monsieur le Premier ministre, je ne sais pas dans quelle mesure vous avez cru possible de suivre mes activités publiques. Depuis votre arrivée au pouvoir, j'ai toujours porté une attention particulière au système judiciaire. Et maintenant, je le répète, le pouvoir judiciaire est le «talon d'Achille» de notre État et de notre société. Je suis profondément, et maintenant encore plus convaincu, que le devoir de notre génération est simplement d'éradiquer ces mœurs informelles de cette sphère, de construire un système judiciaire responsable, impartial et équitable, et aussi de créer un climat de justice dans les institutions étatiques en général. Je crois en cette idée, je crois vraiment que nous avons une société décente. Je crois que nous pourrons mener à bien ce processus avec honneur, d'autant plus que nous n'avons pas d'alternative. Si nous échouons cette fois et ne mettons pas les choses en ordre dans ces institutions de la vie sociale, nous aurons de sérieux problèmes à l'avenir.

Cette campagne était aussi ma première grande tentative d'être la première personne en politique. Pour être honnête, il y a eu beaucoup de découvertes pour moi en termes de concept de l'essence des relations humaines. Je voudrais exprimer mon point de vue en tant que citoyen. J'ai vu l'utilisation des ressources administratives au niveau du gouvernement local et j'ai compris comment le sabotage peut opérer dans le système de gouvernement local. J'ai vu leur lien avec certains milieux criminels, j'ai vu comment fonctionnait ce mécanisme. Malheureusement, à mon avis, quelle que soit la situation politique, il suffit d'éradiquer cette influence informelle. Cela ne nous donne tout simplement pas de crédit. Cela ne fait pas honneur à notre société alors que, désolé, mais des personnes ayant une autorité douteuse dans la société tentent d'influencer et de s'ingérer dans le processus électoral. Je vois beaucoup de travail dans notre processus à venir. Je n'ai jamais été de ceux qui voulaient l'échec du pouvoir d'État. Au contraire, cela fait beaucoup de mal. Je pense que cela peut être une très bonne occasion de créer une solidarité sociale dans notre vie publique, de créer une atmosphère. Désolé, il peut y avoir une perception différente, mais je pense que les résultats de ces élections étaient peut-être beaucoup plus importants que même les résultats des élections de décembre 2018, car c'est aussi une certaine évaluation concrète consciente de la société. Maintenant au travail!

Le parti  "Arménie Honnête"  a été créé récemment, il n'a que quatre mois. Nous voyons la nécessité de changer l'environnement politique, nous devons insuffler une nouvelle vie au champ politique. Monsieur le Premier ministre, nous sommes prêts à investir pleinement nos efforts dans la construction de l'État. Merci.

Au cours de la réunion, les interlocuteurs ont discuté des questions liées à la consolidation des opportunités et du potentiel, et ont également évoqué les possibilités de coopération future.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]