L'heure à Erevan: 11:07:36,   5 Août

Une commission parlementaire tchèque appelle l’Azerbaïdjan à libérer immédiatement les captifs arméniens

Une commission parlementaire tchèque appelle l’Azerbaïdjan à libérer immédiatement  les 
captifs arméniens

EREVAN, 11 JUIN, ARMENPRESS. La commission des affaires étrangères de la Chambre des députés de la République tchèque a adopté une résolution appelant l’Azerbaïdjan à libérer immédiatement et sans condition tous les prisonniers de guerre et civils arméniens, a déclaré l’ambassade d’Arménie à Prague.

La Chambre a déclaré que la résolution adoptée le 10 juin indique que les forces armées azerbaïdjanaises soumettent les prisonniers de guerre arméniens à la torture, à des traitements cruels et humiliants à la fois pendant leur captivité et pendant leur détention dans les prisons.

La résolution appelle l’Azerbaïdjan à s’abstenir de procéder à la détention arbitraire de personnes à l’avenir, ainsi qu’aux parties au conflit à se conformer pleinement au cessez-le-feu tripartite du 9 novembre 2020, qui prévoit l’échange de prisonniers de guerre, d’otages et d’autres détenus, ainsi que les restes de personnes décédées lors de l’affrontement armé.
Les députés tchèques déplorent la violation du cessez-le-feu, qui a entraîné des souffrances humaines, des pertes en vies humaines et des destructions, condamnent les attaques contre les civils et rappellent que les États ont le devoir de protéger la vie des civils en vertu du droit international humanitaire.

La résolution souligne l’importance pour le gouvernement azerbaïdjanais de fournir à la Cour européenne des droits de l’homme une liste exhaustive de toutes les personnes détenues en captivité dans le cadre du conflit armé, ainsi que des informations sur leur sort et leur état de santé, y compris les personnes décédées en captivité.

« Nous demandons au gouvernement de la République tchèque d’agir dans l’esprit de ce qui précède sur le territoire de l’Union européenne, de l’ONU et d’autres organisations internationales », indique le document.

Le nombre de prisonniers de guerre arméniens toujours détenus en Azerbaïdjan reste incertain. Fin février 2021, le Bureau de représentation de l’Arménie auprès de la Cour européenne des droits de l’homme avait demandé à la Cour d’intervenir auprès de l’Azerbaïdjan concernant 240 cas de prisonniers de guerre et détenus civils présumés.

Dans environ 90 pour cent de ces cas, a indiqué le bureau, ils avaient fourni des preuves photographiques et/ou vidéo confirmant que les forces azerbaïdjanaises avaient arrêté ces personnes.

Les dirigeants arméniens ont déclaré que l’Azerbaïdjan avait renvoyé 72 prisonniers de guerre et civils. Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a déclaré que son gouvernement avait renvoyé tous les prisonniers de guerre à l’Arménie mais détenait toujours environ 60 personnes comme suspects de terrorisme.

Selon Human Rights Watch, les forces azerbaïdjanaises ont maltraité les prisonniers de guerre arméniens du conflit du Haut-Karabakh de 2020, les soumettant à des traitements cruels et dégradants et à la torture soit lors de leur capture, lors de leur transfert, soit pendant leur détention dans divers centres de détention en Azerbaïdjan.

« Les abus, y compris la torture de soldats arméniens détenus, sont odieux et constituent un crime de guerre », a déclaré Hugh Williamson, directeur Europe et Asie centrale à Human Rights Watch. « Il est également profondément troublant qu’un certain nombre de soldats arméniens portés disparus aient été vus pour la dernière fois sous la garde de l’Azerbaïdjan et qu’ils n’aient pas été retrouvés.

Des dizaines de vidéos montrant des scènes dans lesquelles des officiers azerbaïdjanais peuvent être vus en train de maltraiter des prisonniers de guerre arméniens ont été publiées sur les réseaux sociaux. Human Rights Watch a examiné et vérifié de près plus de 20 de ces vidéos, notamment par le biais d’entretiens avec des prisonniers de guerre récemment rapatriés et des membres de familles de militaires qui apparaissent dans les vidéos mais ne sont pas encore revenus.

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]