L'heure à Erevan: 11:07:36,   21 Septembre

Nikol Pashinyan:un mécanisme plus attractif pour l'augmentation des salaires et l'engagement dans la science est lancé

Nikol Pashinyan:un mécanisme plus attractif pour l'augmentation des salaires et l'engagement 
dans la science est lancé

EREVAN, 13 MAI, ARMENPRESS. Une réunion du Cabinet a eu lieu aujourd'hui, présidée par le Premier ministre par intérim, Nikol Pashinyan.

Le gouvernement a modifié l'une de ses décisions précédentes afin d'améliorer l'image publique de la science, d'élever le niveau de vie de la communauté scientifique et technique arménienne, ainsi que de résoudre les problèmes sociaux. Selon le ministre en exercice de l'éducation, de la science, de la culture et des sports, Vahram Dumanyan, la décision prévoit le rationnement et la fixation du salaire minimum des chercheurs participant aux programmes publics de financement de base. Selon le ministre par intérim, un barème pour le rationnement des salaires des universitaires, des chercheurs et des personnes occupant des postes scientifiques sera introduit à partir du 1er janvier 2022, ce qui conduira à une augmentation progressive des salaires jusqu'en 2025.

Nikol Pashinyan a noté que la décision prévoit que le fonds de salaire de base du personnel scientifique sera quadruplé au cours des trois prochaines années : "Tout d'abord, avec les enseignants, il y aura un processus d'attestation afin que nous augmentions les salaires non pas en fonction de la liste du personnel, mais en fonction de normes de qualité spécifiques. C'est l'une des caractéristiques les plus importantes.

Ensuite, les chercheurs pourront se voir offrir des opportunités financières, non seulement dans le cadre de leur salaire de base, mais ils obtiendront des revenus grâce aux études de cas. Compte tenu de ce qui précède, en fonction de la discipline universitaire, de l'équipe de recherche et de l'activité, les salaires des scientifiques arméniens seront plus compétitifs sur le marché du travail, ce qui peut donner des résultats tangibles. Nous pouvons affirmer qu'un mécanisme plus attractif d'augmentation des salaires des universitaires et des chercheurs est en cours de lancement, ce qui devrait avoir un effet positif non seulement sur la science, mais aussi sur l'économie dans son ensemble. Il s'agit d'une décision clé qui a été discutée depuis longtemps. Cette année, nous avons pris deux décisions de ce type."

Le gouvernement a approuvé la norme éducative nationale pour l'enseignement préscolaire. Cette norme est basée sur l'approche fondée sur les capacités. La norme est la base de l'éducation centrée sur l'enfant, elle permet de répondre aux besoins et aux intérêts des enfants et favorise le processus d'apprentissage coopératif.

Nikol Pashinyan a noté que la décision stipule que l'éducation préscolaire fait partie intégrante de l'éducation : "L'éducation préscolaire doit aider les enfants à faire une transition en douceur vers le système d'enseignement général. Les enfants doivent acquérir des connaissances et des compétences spécifiques au jardin d'enfants, et cette norme est censée les rationaliser."

Le gouvernement a décidé que le budget du ministère de l'éducation, des sciences, de la culture et des sports sera augmenté de 500 millions de drams en 2021. Des fonds seront fournis au Comité de développement urbain pour la construction de bâtiments modulaires pour 5 écoles ayant un petit nombre d'élèves. En particulier, une école de ce type sera construite à Gegharkunik, 2 écoles - à Shirak, et 2 écoles - à Vayots Dzor.

Le gouvernement a approuvé un projet de loi modifiant la loi de la RA «Sur la santé et les droits reproductifs. » Le projet de loi vise à rationaliser la relation entre les services médicaux et les technologies de reproduction assistée, à accroître les possibilités pour les couples ou les individus infertiles d'utiliser les technologies de reproduction assistée et à améliorer la situation démographique. La loi actuelle comporte un certain nombre de restrictions qui empêchent l'utilisation généralisée des technologies de procréation assistée, qui peuvent jouer un rôle dans l'amélioration de la situation démographique. En particulier, la loi applicable prévoit les mêmes exigences professionnelles et d'équipement pour deux services différents fournis avec des technologies de reproduction assistée. Le projet suggère d'ajouter un paragraphe pour séparer la mise en œuvre de ces deux services dans le cadre de types de services différents, ce qui permettra le développement de la médecine reproductive dans les provinces et dans les cliniques ambulatoires urbaines.

 

 








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]