L'heure à Erevan: 11:07:36,   25 Juin

La France est préoccupée par l’inauguration d’un parc célébrant la victoire militaire de l’Azerbaïdjan

La France est préoccupée par l’inauguration d’un parc célébrant la victoire militaire de 
l’Azerbaïdjan

EREVAN, 6 MAI, ARMENPRESS. La France est préoccupée par les choix de représentation et de mise en scène rendus public lors de l’inauguration d’un parc célébrant la victoire militaire de l’Azerbaïdjan dans le récent conflit au Haut-Karabagh. Cela a été rapporté par la source diplomatique d’«Armenpress» au Ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères.

« En sa qualité de coprésidente du Groupe de Minsk, la France demeure mobilisée en faveur de l’établissement dans la région d’une paix durable et d’une prospérité partagée. La France est préoccupée par les choix de représentation et de mise en scène rendus public lors de l’inauguration d’un parc célébrant la victoire militaire de l’Azerbaïdjan dans le récent conflit au Haut-Karabagh. Alors que de très nombreuses familles ont été endeuillées par ce conflit meurtrier en Arménie comme en Azerbaïdjan, cette inauguration apparaît en contradiction avec la volonté de réconciliation à laquelle ont pourtant appelé de leurs vœux à plusieurs reprises les autorités de l’Azerbaïdjan. » , a indiqué  l’source diplomatique.  

«Nous poursuivrons, en lien avec les coprésidents, nos travaux pour parvenir à la mise en œuvre des objectifs du communiqué conjoint du 13 avril 2021, conformément à la demande du président de la République et du ministre » indique la réponse fournie par le ministère des Affaires étrangères.

 

Les coprésidents du Groupe de Minsk de l’OSCE (M. Igor Popov, pour la Fédération de Russie, M. Stéphane Visconti, pour la France, et M. Andrew Schofer, pour les États-Unis d’Amérique) ont publié la déclaration suivante.

Les coprésidents prennent acte avec satisfaction de la consolidation du cessez-le-feu et suivent de près la mise en œuvre de l’accord conclu par les parties le 9 novembre 2020. Ils saluent les résultats majeurs obtenus en faveur de la restitution des dépouilles des personnes décédées, les progrès en cours concernant la réinstallation des personnes déplacées par le conflit, la fourniture d’assistance humanitaire et la mise en place de conditions de vie adéquates ainsi que les échanges constructifs visant à débloquer les axes de transport et les lignes de communication dans toute la région.

Les coprésidents rappellent aux parties que des efforts supplémentaires sont nécessaires afin d’apporter des solutions aux domaines de préoccupation encore en suspens et de créer un climat de confiance mutuelle propice à une paix durable. Il s’agit notamment des questions liées au retour de l’ensemble des prisonniers de guerre et des autres détenus conformément au droit humanitaire international, à l’échange de toutes les données nécessaires à la réalisation d’un déminage efficace des régions affectées par le conflit, à la levée des restrictions d’accès au Haut-Karabagh, notamment pour les représentants d’organisations humanitaires internationales, à la préservation et à la protection du patrimoine religieux et culturel, et à l’encouragement de contacts directs et de coopérations entre les communautés affectées par le conflit, ainsi que d’autres mesures favorisant la confiance.

Se référant aux termes du mandat qui leur a été confié par l’OSCE et conscients des aspirations de tous les habitants de la région à un avenir stable, pacifique et prospère, les coprésidents soulignent l’objectif central que constitue un règlement définitif, global et durable du conflit, sur la base des éléments et des principes bien connus des parties.

À cette fin, les coprésidents appellent les parties à renouer un dialogue politique de haut niveau sous leurs auspices dès que possible. Ils réitèrent leur proposition de remettre sur pied des consultations bilatérales directes sous leur égide, afin que les parties puissent examiner et valider conjointement un ordre du jour et un programme d’action structuré tenant compte de leurs priorités sans condition préalable.

Les coprésidents expriment par ailleurs leur plein soutien à la poursuite des activités et à la possible extension de la mission du représentant personnel de la présidence en exercice de l’OSCE, et appellent les parties à faciliter l’accès sans restrictions de ce dernier et à appuyer pleinement ses efforts. Les coprésidents soulignent qu’ils sont prêts à reprendre leurs visites de travail dans la région, y compris dans le Haut-Karabagh et dans son pourtour, afin d’exercer leur mission d’évaluation sur place et leur rôle de médiateur. À cet égard, ils rappellent aux parties qu’elles doivent leur garantir un accès sans entraves à la région et une flexibilité maximale de mouvement concernant leurs itinéraires, conformément à leur mandat et aux pratiques antérieures.








youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page