L'heure à Erevan: 11:07:36,   27 Septembre

Arayik Harutyunyan a envoyé une lettre ouverte au président russe Poutine

Arayik Harutyunyan a envoyé une lettre ouverte au président russe Poutine

STEPANAKERT, 23 OCTOBRE, ARMENPRESS. Le président de la République d'Artsakh, Arayik Harutyunyan, a adressé une lettre ouverte au président de la Fédération de Russie Vladimir Poutine. Comme le rapporte "Armenpress", la lettre a été publiée sur la page Facebook du président d'Artsakh. Le texte intégral de la lettre est fourni ci-dessous :

"Cher Vladimir Vladimirovitch,

Les relations entre l’Artsakh et la Russie ont une longue histoire. La Russie est perçue dans la mémoire historique du peuple d’Artsakh comme un pays frère qui a toujours tendu la main à cette partie du peuple arménien dans les situations les plus difficiles.

Les relations entre l'Artsakh et la Russie ont été les plus directes, en particulier à l’apogée des meliks (principautés) d’Artsakh, sur lesquelles il existe de nombreuses preuves documentaires.

Pendant plus d’un siècle (du début du 19e à la fin de la deuxième décennie du 20e siècle), le Karabakh faisait partie de l’Empire russe. Cette période historique a été marquée pour le Karabakh par une longue période de paix, de création, de rapatriement des compatriotes expulsés de leurs terres natales et de reprise économique. La vie culturelle a atteint un développement particulier. Ainsi, depuis la seconde moitié du XIXe siècle, le centre administratif et politique de l’Artsakh, la ville de Shushi, était l’un des centres culturels et économiques les plus importants du Caucase.

Pendant la même période historique toute une galaxie d’Arméniens du Karabakh, dont Valerian Madatov, Hovhannes Lazar, Lazar Serebryakov, Mikael Loris-Melikov, Vasily Behbutov et d'autres, ont joué un rôle important dans la vie militaro-politique et publique de l'Empire russe.

Ces relations se sont poursuivies même à l'époque soviétique. Pendant la Grande Guerre patriotique, environ 90 000 Arméniens de la région autonome du Haut-Karabakh et de l'Artsakh historique ont pris part à la Grande Guerre patriotique, dont la moitié a consacré sa vie à la défense de la patrie. En termes de nombre de héros de l’Union soviétique et de détenteurs de l’Ordre de la Gloire par habitant, l’Artsakh occupait l’une des premières places en URSS.

Les cinq maréchaux de l’URSS d’origine arménienne - Ivan Bagramyan, Ivan Isakov, Amazasp Babajanyan, Sergey Khudyakov (Armenak Khanferyants), Sergey Aganov - étaient originaires d’Artsakh. Plus de trente généraux et des milliers d’officiers ont fait preuve de talent et d’héroïsme pour défendre la Patrie. Les frères Anastas et Artem Mikoyan, Ivan Tevosyan, Andranik Iosifyan, Nikolai Yenikolopov, Mikael Tariverdiev et bien d’autres personnalités avaient également des racines dans l’Artsakh.

Les relations étroites entre l’Artsakh et la Russie se poursuivent à ce jour. Une part importante des représentants des trois millions de diasporas arméniennes en Russie sont originaires d’Artsakh, parmi lesquels beaucoup ont été expulsés de force à la suite de la politique de génocide et de nettoyage ethnique menée par les autorités azerbaïdjanaises à la fin des années 80 et au début des années 90.Je voudrais en particulier souligner qu’à toutes les étapes du règlement du conflit entre l’Azerbaïdjan et le Karabakh, la Russie observe strictement les dispositions du droit international et le règlement pacifique du conflit sur la base du principe du non-recours à la force et de la menace de force. Dans le processus de règlement du conflit entre l’Azerbaïdjan et le Karabakh, la Russie agit à la fois en tant que pays coprésident du Groupe de Minsk de l’OSCE et en tant que pays qui a son propre rôle spécial dans le maintien de la paix et de la stabilité dans la région.

La République d’Artsakh apprécie hautement les efforts de médiation de la Russie, son rôle actif et sa contribution décisive à toutes les étapes du règlement du conflit et la réalisation de l’Accord trilatéral de cessez-le-feu de 1994. La Russie a également joué un rôle décisif dans le rétablissement de la paix et de la stabilité lors de l’escalade du conflit Azerbaïdjan-Karabakh en 2016. Le 5 avril 2016, c’est avec la médiation de la Russie à Moscou qu’un accord a été conclu sur la cessation des hostilités et la rétablissement du cessez-le-feu de 1994.

Nous apprécions hautement les efforts actifs de la Russie et votre contribution personnelle visant à mettre fin aux opérations militaires à grande échelle et à l’agression de l’Azerbaïdjan contre l’Artsakh. Je voudrais également vous informer qu’en République d’Artsakh et parmi tout le peuple arménien, votre discours lors de la réunion du Valdai Discussion Club et vos évaluations objectives de la situation actuelle ont reçu un très bon accueil.

Dans votre discours, vous avez souligné ce qui suit : « Ce conflit a commencé non seulement comme un conflit interétatique et une lutte pour les territoires, il a commencé par une confrontation ethnique. Malheureusement, il est un fait qu’à Sumgait puis au Haut-Karabakh, des crimes cruels ont été commis contre le peuple arménien. Nous devons prendre tout cela en compte dans son ensemble. » Malheureusement, à ce jour, l’Azerbaïdjan continue de mener cette politique de génocide.

Cher Vladimir Vladimirovitch,

Vous êtes une personne et un leader avec une grande autorité personnelle dans le monde et dans notre région. Je vous demande de tout mettre en œuvre pour mettre fin aux hostilités et reprendre les processus politiques dans la zone du conflit entre l’Azerbaïdjan et le Karabakh.

 

 




A ce même sujet





youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]