L'heure à Erevan: 11:07:36,   30 Mai

Allocution inaugurale du Premier ministre Nikol Pashinyan à la séance gouvernementale

Allocution inaugurale du Premier ministre Nikol Pashinyan à la séance gouvernementale

EREVAN, 02 AVRIL, ARMENPRESS: « Bonjour, chers collègues. J'espère que vous êtes tous en bonne santé.


Chers collègues, Aujourd'hui est le 4e anniversaire de la Guerre des Quatre jours d'avril 2016. Je vous propose de respecter la mémoire de toutes nos victimes avec une minute de silence ...


Merci!


Chers collègues,


Il existe différentes évaluations et opinions sur la Guerre d'avril 2016, mais je pense que la guerre, ce qui s'est passé, a donné la réponse à la question la plus difficile. Et la question était de savoir dans quelle mesure la Génération de l'Indépendance a pu protéger la sécurité et la souveraineté de leur Patrie. Et je pense que cette réponse a été donnée de manière éloquente, car les soldats de notre Génération d'Indépendance, bien sûr, non seulement eux, mais les soldats et les jeunes de notre Génération d'Indépendance, sont devenus les auteurs d’exploits sans précédent, répondant ainsi finalement aux pires questions possibles. Et la République d'Arménie, la République d'Artsakh, le peuple arménien en général doit être sûr que, oui, nos représentants de la première génération de la guerre pour la libération de l'Artsakh, les défenseurs de la Patrie, sont venus reconstituer la nouvelle génération, qui est tout aussi déterminée à défendre sa patrie. Je ne pense pas que quiconque en doute.



Chers collègues,


Le deuxième sujet que je voudrais aborder aujourd'hui concerne les élections législatives et présidentielles en Artsakh. Je veux féliciter le peuple d'Artsakh, féliciter chacun d'entre nous pour les élections. Et je pense que des élections de haute qualité ont eu lieu, comme en témoignent les résultats officiels des élections. Il convient de noter que seulement quelques centaines de votes n'ont pas suffi à l'un des candidats, Araik Haroutiounian, le chef du parti «Patrie libre»,   et je pense que ce fait est assez révélateur. Le nombre sans précédent de candidats et de forces à la présidentielle qui se présentent aux élections législatives est également assez parlant, et il est assez parlant que lors des résultats des élections législatives, les deuxième et troisième places aient été occupées non pas par les autorités mais par l'opposition. Et je pense que la poursuite du développement de la démocratie dans l'Artsakh est également importante en termes de règlement équitable de la question et de garantie de la sécurité et de la stabilité dans notre région.   


Je voudrais donner une information supplémentaire, cette fois en vous informant que les revenus du budget 2019 au premier trimestre ont dépassé le montant de 8,9 milliards de drams, et les indicateurs du premier trimestre de cette année dépassent les indicateurs du premier trimestre de l'année précédente de 49,5 milliards de drams. 16,5%. Ces indicateurs seront encore accentués si l'on dit qu'à leur tour, les indicateurs du premier trimestre 2019 par rapport à 2018 étaient de 60,5 milliards de drams soit 25,3% de plus qu'en 2018. Ainsi, nous pouvons dire que nous avons, en fait, fait des progrès significatifs au bord de la crise, et par rapport à 2018, nous avons augmenté les revenus du premier trimestre 2020 de plus de 100 milliards de drams.  


Et je pense, bien sûr, que nous le savons tous, et nous nous rendons tous compte, malheureusement, qu'il y a encore beaucoup d'incertitude concernant la crise provoquée par le coronavirus. Il est évident que nous perdrons ces taux. Mais dans l'ensemble, le rythme économique de 2019 et du premier trimestre de 2020 prouve que la politique économique du gouvernement est efficace, et nous connaissons le pouls de l'économie. Bien sûr, de nouvelles conditions et une nouvelle situation ont été créées, et dans une situation de crise, nous devons être en mesure de prendre des décisions économiques tout aussi efficacement. Bien entendu, dans ce contexte, je voudrais remercier toutes les entreprises et tous les citoyens de la République d'Arménie qui paient consciencieusement leurs impôts. Je voudrais également remercier le  Comité des recettes publiques pour avoir mis en œuvre avec succès le processus de perception des impôts. 


Et je tiens à souligner à nouveau que cette crise ne doit pas être pour nous une occasion de réduire la discipline fiscale, mais,  au contraire, en temps de crise, de plus en plus de discipline fiscale doit être resserrée. Je voudrais souligner à nouveau que les impôts sont générés par le biais de travail, de circulation d'argent, de revenus et de bénéfices, c'est-à-dire qu'il est pratiquement impossible de percevoir des impôts auprès de personnes qui n'ont ni chiffre d'affaires ni revenus. Bien sûr, il existe certains types de taxes fixes, mais en général, pour garantir la perception de ces taxes, nous mettons en œuvre un large éventail de programmes d'aide économique, y compris des programmes d'assistance sociale. Mais je tiens à dire que la discipline fiscale ne doit en aucun cas être affaiblie, mais au contraire qu'elle doit être renforcée, car plus encore en cette période de crise, l'efficacité des activités gouvernementales dans tous les domaines dépend du budget existant, et nous devons faire tout notre possible pour exécuter le budget de 2020 dans toute la mesure du possible.





https://zen.yandex.ru/id/5dee07a31e8e3f00ae3051c1


youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

New Xar

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page