L'heure à Erevan: 11:07:36,   24 Février

Pashinyan: « Les personnes inaptes au travail devraient recevoir un soutien social complet »

Pashinyan: « Les personnes inaptes au travail devraient recevoir un soutien social complet »

EREVAN, 16 JANVIER, ARMENPRESS: Une séance ordinaire du gouvernement arménien s'est tenue aujourd'hui sous la présidence  du Premier ministre Pashinyan, informe le Cabinet du Premier ministre.


Le gouvernement a amendé et modifié l'une de ses décisions antérieures en vertu de la loi de la République d’Arménie sur les prestations d'État. La loi stipule que l'indemnité funéraire est également versée dans les 3 mois suivant l'expiration de l'invalidité, au moment du réexamen, mais devant l'organisme d'État compétent procédant à un examen médico-social, si la personne décède. Il a également été stipulé qu'en cas de perte du droit à un certificat d'études du payeur après six mois à compter de la date de cessation du droit aux prestations, le droit aux prestations est rétabli à partir de la date de la demande écrite. En conséquence, il a été nécessaire de revoir la décision gouvernementale pertinente et de modifier les dispositions relatives à la nouvelle réglementation. 


Faisant référence aux programmes d'assistance sociale, Nikol Pashinyan a noté que la gouvernement a tenu une réunion  qui a porté sur l'introduction d'un nouveau système de sécurité sociale. «Le système actuel d'aide sociale n'encourage pour ainsi dire pas l'activité économique. Hier, nous avons eu une discussion et nous pouvons affirmer au moins à un niveau préliminaire que nous avons concrétisé nos notions conceptuelles de ce qu'il faut faire. Nous avons constaté que les personnes inapte de travail devraient recevoir un soutien sociale complet en République d'Arménie. Autrement dit, ils ont des limites, objectivement, ces gens ne peuvent pas subvenir à leurs besoins. Et pour les personnes capables, nous devons être en mesure d'encourager et de créer des conditions systémiques afin qu'elles soient plus intéressées à travailler », a souligné le Premier ministre, ajoutant qu'il s'agit d'une approche conceptuelle.


Le gouvernement a approuvé le projet de loi de la République d'Arménie sur la ratification de l'accord de Marrakech «Sur l'accession des œuvres publiées pour les personnes aveugles, malvoyantes ou ayant des autres troubles de la lecture»  adopté le 27 juin 2013. L’accord est basé sur les principes fondamentaux des droits de l'homme conçus pour mettre des exemples accessibles des œuvres à la disposition des aveugles, des malvoyants ou d'autres personnes ayant des difficultés de lecture.  


Des fonds de réserve du gouvernement seront alloués au  Conseil de Télévision et de Radio Publique pour la société «Atmosphère Armenia», un fournisseur de services de télémétrie en Arménie, afin de valider l'audit international et la métrologie internationale pour la conduite de l'audit et de la surveillance de l'auditorium numérique. Faisant référence à la décision, Nikol Pashinyan a noté que la politique consequanté du gouvernement consiste à avoir des réponses très concretes aux phénomènes de monopole en Arménie.  « En général, nous devons accroître la transparence non seulement du gouvernement, mais aussi des institutions importantes de notre vie publique. Dans ce cas, il s'agit du marché de la télévision. Sur le marché de la télévision, nous avons actuellement une certaine position de monopole. Je veux clarifier de quoi parle la structure. Vous savez que deux structures ont été créées en République d'Arménie. L'une des deux entités distribue l'argent de la publicité et de la publicité télévisée en Arménie, tandis que l'autre société mesure les ratings des sociétés de télévision, et ces fonds publicitaires sont distribués en fonction des  ratings enregistrées. Il s'agit essentiellement d'un mécanisme automatisé et ce système de distribution de publicité sur le marché de la télévision est monopolisé. En supposant qu'il existe une interconnexion entre les sociétés de télévision existantes, une société de classification et une société de distribution d'argent, nous pouvons affirmer qu'il existe une fonction claire de contrôle des flux d'informations dans le pays. Nous ne devons pas cacher que nous savons que cette fonction existe et que nous savons qu'elle est sous le contrôle de personnes liées aux anciennes autorités de la République, et nous, comme nous avons adopté notre stratégie politique dans le passé, nous devons poursuivre notre travail », a-t-il noté.


Nikol Pashinyan a noté que, selon l'évaluation des organisations internationales, le gouvernement de la République d'Arménie a fait d'énormes progrès en termes de transparence au cours des 1,5 dernières années.  « Aujourd'hui, la communauté internationale évalue très clairement cela. Nous devons donc passer à l'étape suivante: Dans notre pays, les organisations non gouvernementales et les médias doivent également être transparents, à commencer par la transparence des véritables propriétaires », a déclaré le  Chef du gouvernement. 


En réponse à la question du Premier ministre, le ministre de la Justice, Roustam Badassian, a noté qu'ils vont introduire des mécanismes pour révéler les vrais propriétaires. 





https://zen.yandex.ru/id/5dee07a31e8e3f00ae3051c1
Tokyo 2020
youtube

Toutes les nouvelles    

Tomorrow  Demain

New Xar

Sur l'agence

Adresse Armenia, 22 Saryan Street, Yerevan, 0002, Armenpress
Tél.: +374 11 539818
Courriel: [email protected]
settings Configrations de la page